La Nintendo Switch fête son premier Noël : Merry Switchmas

165

La Nintendo Switch est la surprise de 2017. Produit le plus vendu lors du Black Friday, d’ici la fin de l’année, le concept hybride de la console aura séduit 10 millions de joueurs. Cette année de lancement a été marquée par les chefs-d’œuvre que sont Zelda Breath of the Wild et Super Mario Odyssey, mais il y a beaucoup d’autres jeux à découvrir sur Switch.

Xenoblade Chronicles 2

Deux ans après l’excellent Xenoblade Chronicles X sur Wii U, les possesseurs d’une Switch peuvent aussi découvrir cette saga de jeu de rôle japonais qui reste encore méconnue dans nos contrées. Cette suite de l’épisode sorti sur Wii en 2011 introduit de nouveaux personnages et un nouvel univers. La direction artistique de cet opus est d’ailleurs très éloignée de l’épisode Wii U. Mais ne vous fiez pas à l’aspect enfantin et manga des visuels, car derrière ceux-ci se cache un jeu de rôle exigeant avec des mécanismes de jeu complexes et demandant beaucoup de maîtrise. Si graphiquement Xenoblade Chronicles 2 est parfois un peu décevant, il brille par sa bande-son envoûtante. Les joueurs qui prendront la peine de s’y plonger découvriront un RPG d’une grande richesse, à la durée de vie incroyable, et avec un monde gigantesque à explorer. 4/5

Gear.Club Unlimited

Les jeux de course sont encore rares sur la Switch. Gear.Club Unlimited vient corriger cela. Mais si vous ne jurez que par GT Sport et Forza, passez votre chemin. En effet, Gear.Club mise sur l’accessibilité avec une conduite très arcade. Le jeu est plaisant et la progression est agréable. Peu à peu, on monte en gamme avec des véhicules toujours plus puissants. On débloque des épreuves et on construit son atelier. Avec ses courses qui dépassent rarement deux minutes, Gear.Club est parfaitement adapté à l’aspect nomade de le Switch. Jouable à quatre sur la Switch, il dispose aussi d’un mode en ligne dans lequel il faut battre les chronos d’autres joueurs. Malgré des graphismes guère très impressionnants, Gear.Club Unlimited est un jeu de course arcade et sympa, idéal pour faire découvrir le genre aux plus jeunes. 4/5

Skyrim

Six ans après sa sortie, Skyrim est toujours là et continue de rassembler des milliers de joueurs sur PC et consoles. Cette version Switch inclut le jeu original et ses trois extensions. Le contenu est donc tout simplement gigantesque et réserve des centaines d’heures de jeu aux fans de RPG. Le jeu a également été adapté aux modes de contrôle de la Switch. Une fois détaché, le Joy-Con gauche fait office de bouclier et le Joy-Con droit d’épée. Mais c’est surtout en mode portable que cette version Switch s’apprécie. Le jeu est certes nettement moins joli que les versions PS4 et Xbox One, mais il permet d’y jouer partout. Et jouer à Skyrim dans les transports en commun, pendant sa pause de midi, aux toilettes ou dans son lit, ça n’a pas de prix! 4/5

Doom

L’an passé, Doom, le FPS mythique des années 90, faisait un retour réussi sur les consoles new-gen. Qu’apporte cette version Switch? Pas grand-chose à vrai dire. Sans réelles nouveautés, si ce n’est de pouvoir y jouer partout, ce portage n’a pas beaucoup d’intérêt pour celles et ceux qui y ont joué sur PC, PS4 ou Xbox One. Pour les autres par contre, Doom est l’un des seuls FPS disponible sur Switch et c’est la seule occasion de dégommer des démons avec du métal en fond sonore dans le train après une dure journée de travail. Un bon défouloir mais un titre gore et violent déconseillé aux moins de 18 ans. 3/5

Worms W.M.D

Plus de 20 ans après sa création, le concept simple et efficace de Worms fait toujours mouche. Avec Worms W.M.D, la Switch a aussi droit à son jeu de bataille de vers de terre. Il s’agit d’un portage de l’épisode sorti en 2016 sur PS4, Xbox One et PC. Encore une fois, le concept de la Switch se prête parfaitement à ce genre de jeu. Sur la télé ou en déplacement, il suffit de détacher les deux Joy-Con pour faire une partie entre amis. Worms W.M.D propose également un mode solo, très sympa, et des parties en ligne. Le jeu est uniquement disponible en téléchargement au prix de 30 €. 4/5

Ginger: Beyond the Crystal

Parmi la centaine de petits jeux indépendants disponibles sur Switch se cachent quelques pépites, dont Ginger fait partie. Dans ce jeu de plateforme en 3D, vous incarnez Ginger, une petite créature bleue qui doit sauver le monde du chaos. Le héros devra récolter des cristaux et aider les villageois à reconstruire leurs maisons. On regrettera une finition qui laisse parfois à désirer, néanmoins Ginger est un jeu mignon, feelgood et non violent qui emmènera les joueurs dans un univers magique. Idéal pour les petits et les grands enfants, il est disponible uniquement en téléchargement au prix de 20 €. 3/5

Rocket League

Lors de l’été 2015, Rocket League nous avait conquis. Deux ans plus tard, il est toujours autant joué et fait l’objet de nombreuses compétitions en ligne. C’est donc tout naturellement qu’il débarque sur Switch. Son mélange entre jeu de foot et jeu de voiture est toujours aussi efficace. Pour son arrivée sur la console de Nintendo, le jeu propose des accessoires exclusifs aux couleurs de Mario et de Luigi ainsi qu’une voiture Metroid. Graphiquement, ce portage déçoit, surtout en mode portable. Rocket League est d’ailleurs l’un des seuls jeux de cette sélection qui s’apprécie davantage sur la télé, manette à la main. 3/5

Dead Synchronicity : Tomorrow Comes Today

La Switch accueille aussi des jeux plus matures dont Dead Synchronicity. Sorti en 2015 sur PC, ce point’n click à l’ancienne débarque sur la Switch. Dans un univers post-apocalyptique, vous incarnez un homme qui a tout oublié et qui cherche à comprendre ce qu’il s’est passé. Lors de la première scène, vous devrez ouvrir le four pour y ramasser un couvercle, ensuite aller dehors et penser à le placer au-dessus du feu d’un sdf pour le distraire et ainsi voler ses affaires. Vous pourrez ainsi ouvrir un placard et récolter une taie d’oreiller que vous devrez déchirer sur un vieux ressort caché. Enfin, en mettant un peu de whisky sur le morceau de tissu, vous pourrez le glisser dans vos chaussures pour soigner votre blessure au pied. Bref, si vous aimez les point’n click du genre et que vous aimez vous creuser les méninges, cette aventure graphique devrait vous plaire. 3/5

 

SOURCEThomas Wallemacq
SHARE