Le Belge semble avoir découvert le Black Friday en 2016

33
Le Belge semble avoir découvert le Black Friday en 2016

Arrivé depuis quelques années déjà sur le continent européen, le « Black Friday », ce jour de soldes à l’américaine au lendemain de Thanksgiving, semble avoir trouvé son public belge l’an dernier. Pour l’édition 2016, MasterCard a en effet noté une hausse de 46% du nombre de transactions par rapport à l’année précédente. De quoi rassurer les commerçants sur la prochaine édition, qui aura lieu vendredi. Selon l’analyse de MasterCard, les consommateurs ont également dépensé 23% de plus lors du dernier Black Friday qu’au cours d’un vendredi habituel. « MasterCard a constaté une hausse de 31% du nombre de transactions par rapport à un autre vendredi du mois de novembre. »

« Le mois de novembre a longtemps été vu comme une période creuse pour les commerçants, puisqu’elle précède les achats de Noël », commente Alexandra Balikdjian, psychologue à la consommation à l’ULB. Le Black Friday représente selon elle une opportunité tant pour les consommateurs qui font de bonnes affaires que pour les commerçants qui y « voient une occasion supplémentaire de communiquer avec leur cible ».

Si l’événement connaît un engouement indéniable, il est cependant encore loin de détrôner les fêtes de Noël, qui engendrent encore 26% de transactions en plus.

Enfin, c’est surtout le commerce en ligne qui bénéficie de ce jour de soldes. « En Belgique, les volumes d’achat en ligne ont évolué de 107% lors du Black Friday de 2016 par rapport à celui de 2015, contre 28% en points de vente. »

Pour Henri Dewaerheijd, country manager Belux MasterCard, « l’achat en ligne a révolutionné la façon dont les consommateurs achètent ». « Il permet d’une part de répondre à des désirs spontanés en termes d’achats et d’autre part d’offrir un large choix de produits à prix cassés. Pour les commerçants, les actions en ligne du Black Friday offrent la possibilité de réduire la charge de travail en magasin et permettent de mieux analyser le comportement d’achat de leurs consommateurs. »

Source: Belga

 

SHARE