Le Rwanda s’ouvre au tourisme en supprimant les visas

101
AFP PHOTO / STEPHANIE AGLIETTI

À compter du 1er janvier 2018, les voyageurs à destination du Rwanda n’auront plus aucune démarche préalable à effectuer pour obtenir un visa, indique Action-visas.com.

La République du Rwanda ambitionne de développer son tourisme et a décidé de faciliter l’arrivée des touristes. Au bureau de l’immigration à leur descente de l’avion, ils bénéficieront désormais d’un visa de trente jours. Toutes les nationalités pourront en bénéficier. Le coût du visa dépend de la nationalité du voyageur. Les Américains, les Allemands, ou encore les Anglais doivent s’acquitter d’un montant de trente dollars (environ 25 euros).

Selon l’ambassade du Rwanda à Paris, le visa pour les Français coûte 27 euros pour une entrée simple.  Jusqu’ici, le pays aux mille collines facilitait surtout l’arrivée des détenteurs de passeports africains, même si les démarches pour obtenir un visa étaient plutôt simples pour les autres nationalités.

Gorilles et parcs nationaux

Chaque année, le Rwanda accueille 1,2 million de visiteurs. Contrairement à ses voisins kenyan et tanzanien avec l’île de Zanzibar qui a façonné de nombreux services de luxe pour les couples en voyage de noces, le pays vallonné s’ouvre à tous les profils de touristes, qui viennent en priorité pour rencontrer les gorilles de montagne et visiter les parcs nationaux.

SOURCEAFP avec rédaction en ligne
SHARE