« Il y a moins de violeurs dans le rap français qu’en politique »

873
AFP PHOTO / BERTRAND GUAY

Dans une interview croisée avec Catherine Deneuve pour le magazine Les Inrocks, le rappeur Nekfeu, devenu acteur, s’exprime notamment sur la misogynie souvent pointée du doigt dans le monde du rap.

Dans cette interview, Ken Samaras, alias Nekfeu, dénonce tout d’abord le manque de respect du cinéma français envers les rappeurs. « Ça peut sonner comme la démarche naïve d’un petit con, mais j’aimerais bien que le cinéma français respecte les rappeurs. J’aimerais que des mecs comme Kaaris se voient proposer autre chose que des rôles de braqueurs. Mais je ne suis pas dupe, je sais bien que le cinéma français fonctionne aussi selon la notoriété et selon le type de public qu’il y a derrière les noms du casting ».

« Je ne crois pas à la misogynie du rap »

Ken Samaras s’est également exprimé sur la misogynie souvent pointée du doigt dans le monde du rap pour cultiver le harcèlement sexuel.  Le rappeur dit combattre le sexisme dans ses textes. « Je ne crois pas à la misogynie du rap (…) Je pense qu’il y a moins de violeurs dans le rap français qu’en politique, par exemple », déclare-t-il aux Inrocks.