Test : FIFA 18 – Toujours plus beau, toujours plus haut ?

1194

Comment continuer à améliorer le meilleur jeu de foot? Voici le casse-tête auquel sont confrontés les développeurs d’EA Sports depuis dix ans maintenant. FIFA 18 est-il innovant ou plutôt en panne d’inspiration? Réponse dans ce test.

En guise de nouveautés, FIFA 16 avait introduit le football féminin. L’an passé, FIFA 17 intégrait pour la première fois un mode scénarisé avec The Journey. Et cette année, FIFA 18 propose-t-il plus qu’une simple mise à jour des effectifs? Force est de constater qu’il n’y a pas de grosse nouveauté pour ce nouvel opus. Il y a bien de petites améliorations, à commencer par la deuxième saison de The Journey. On retrouve ainsi Alex Hunter dans de nouvelles aventures. Ce mode «Histoire», le premier dans un jeu de foot, est encore meilleur que dans FIFA 17 et cette nouvelle saison réserve beaucoup de surprises au jeune prodige.

L’ambiance dans les stades a également été améliorée. Les animations et les réactions des supporters sont toujours un peu plus crédibles et réussies. Mais au final, ce qui importe le plus pour les fans, ce sont les sensations manette en mains. EA Sports a revu le gameplay et il faudra un petit temps d’adaptation avant de s’y habituer.

Mais notre premier match, le derby entre le Real Madrid et l’Atlético qui s’est terminé sur le score de 6-5, aurait dû nous mettre la puce à l’oreille. Contrairement à PES 2018 qui privilégie la construction et un jeu lent et posé, FIFA 18 ressemble davantage à une partie de ping-pong avec des phases d’attaque et de défense qui s’enchaînent à toute vitesse.

La défense n’est pas facile à gérer et beaucoup de matchs en ligne se terminent sur des scores de tennis. On regrettera notamment que les frappes en dehors du rectangle rentrent aussi facilement. FIFA 18, c’est du football champagne, mais sans les bulles. Il manque à cette version un petit quelque chose, sans doute du réalisme, pour que le plaisir soit total.

Pourtant, FIFA 18 est loin d’être mauvais. Avec ses dizaines de championnats, ses centaines d’équipes, ses milliers de joueurs modélisés et son mode scénarisé, c’est un excellent jeu de foot. Seul, entre amis ou en ligne, il réserve son lot de matchs fous. Mais avec un PES qui revient en force, les développeurs doivent veiller à ne pas se reposer sur leurs lauriers. Attendons FIFA 19 pour voir si cette petite panne d’inspiration se confirme.

 

 

Quid de la version Nintendo Switch

Quel amateur du ballon rond n’a pas rêvé d’occuper ses trajets en train, en bus ou en métro avec des parties de FIFA? Ça tombe bien, FIFA 18 débarque sur Nintendo Switch. Oubliez les mauvais souvenirs des versions de FIFA sur 3DS ou sur Wii U, FIFA 18 sur Switch est nettement plus convaincant. Les équipes d’EA n’ont pas eu beaucoup de temps devant elles et elles ont dû s’adapter à la puissance de Switch. Le résultat est une version au rabais par rapport aux opus disponibles sur PS4, Xbox One et PC. Le mode The Journey passe à la trappe. Adieu aussi aux visages ultra-réalistes, on est plus proche d’une version PS3 et de nombreux joueurs sont méconnaissables. L’intérêt de FIFA 18 sur Switch est de pouvoir y jouer en déplacement et la possibilité de jouer à deux en détachants les Joy-Con. À ce niveau, même s’il est loin d’être sans défauts, FIFA 18 est le meilleur jeu de foot portable sorti à ce jour, pour le plus grand bonheur des navetteurs.

 

REVIEW OVERVIEW
FIFA 18
SHARE