MiNT: Deux garçons, une fille et… des initiales

Ph. Facebook / Kings of Edelgran / Ph. Vincke

Décidément les découvertes s’enchaînent et ne se ressemblent pas. Et ce mois d’octobre ne dérogera pas à la règle. Pour preuve, deux garçons (Kings of Edelgran), une fille (Tessa Dixson) et des initiales BB – Ben Mazué, Benjamin Siksou. Combien de possibilités ?

Tessa Dixson « Prayer »

La petite claque de la semaine est belge. L’avez-vous déjà vue quelque part ? Sans doute dans l’émission Belgium’s got Talent et/ou The Voice Belgique. La jeune fille présente une panoplie d’identités a priori compatibles (j’en partage deux) : Tessa est belge, britannique et californienne. Sa diction impeccable en anglais avait donc un secret de famille.

Tessa Dixson a renseigné Santa Cruz dans le champ « originaire de » de son Facebook personnel ; elle a pourtant bien grandi à Rixensart et vit aujourd’hui à Bruxelles.  Avec « Prayer », elle présente sa carte de visite, un single obsédant et déroutant, dont on ne sait pas très bien si l’on a envie d’en sortir indemne ou victime consentante de quelques blessures universelles, sorties d’un épisode de Sense8 (première saison). Et d’autres modèles me viennent en tête, plus anciens ceux-là, comme This Mortal Coil « Song to the Siren ».

Et après ça, elle compte nous emmener où, au juste ? On aime vraiment beaucoup « Prayer ». Et son univers, aussi :

Voir vidéo sur mobile

Kings of Edelgran « The Gate »

Puisque l’on erre dans des contrées lointaines et oniriques, restons sur place ! Ces deux garçons-là portent des chemises de bûcheron et font ce qui ressemble à de l’indie rock, que leur entourage qualifie de polaire. On se perd volontiers dans les cartes postales du clip de « The Gate », signé Yasmina H’mamou. On lui doit aussi des productions visuelles projetées durant les concerts du groupe. Depuis leur formation des glaces, il y a 4 ans, Jérôme et Josias semblent ne jamais devoir hésiter entre l’énergie et la contemplation. Et comme nous sommes faits du même bois… Bref.  La sortie du premier album se fera le 26 octobre prochain au Botanique, à Bruxelles. En attendant, on sort le plaid du tiroir et on découvre le fameux clip, le cachet de la poste de Ham-sur-Heure faisant foi (observez bien).

Voir vidéo sur mobile 

Ben Mazué et Benjamin Siksou

Trop de livres de rentrée. Trop de nouvelles têtes. Et puis trop de singles, aussi. Avez-vous envie qu’on vous parle dans votre langue ? Alors écoutez « La femme idéale », l’album qui fait du bien et qu’on doit à Ben Mazué, un médecin de 36 ans qui a bien fait de changer de quai. Il dit si justement, dans « Élodie » : « Je les entends, je les entends les gens, j’arrive à rentrer dans leur tristesse, dans leur bonheur, je les comprends les gens et je sens que je suis des leurs. »

Enfin, Benjamin Siksou et un très personnel « Au chant du coq » ; il s’agit de son premier album, 9 ans après la Nouvelle Star.  Qu’a-t-il fait depuis ? Du cinéma, beaucoup de cinéma. Antoine, l’instituteur dans « La vie d’Adèle », c’était lui.  Accessoirement, il plaît (beaucoup) aux filles (et pas qu’elles).  Le clip de son single « Ca ira » nous fait plonger au fond de la piscine, dans son jeans bleu marine.  Le coup parfait d’un soir de pluie et de brouillard

La découverte musicale de MiNT, c’est à 11h30 et 18h30 du lundi au vendredi. www.mint.be