VIDEO. Allez-y mollo avec les vélos

1154
AFP / A. SKAKODUB

Piqûre de rappel pour les usagers de la route: le dépassement d’un véhicule doit s’effectuer à un mètre de distance et à une vitesse adaptée.

Les cyclistes sont des usagers la route particulièrement exposés aux accidents. Trop souvent, les automobilistes qui effectuent des dépassements ne tiennent pas leur distance et n’adaptent pas leur vitesse, déstabilisant les deux roues.

Les enquêtes réalisées auprès de ce public fragile sont formelles: ils sont et ils se sentent vulnérables dans le trafic. D’après une enquête menée cet été par le GRACQ auprès de 964 cyclistes, 48% affirment avoir déjà chuté ou manqué de chuter suite à un dépassement mal effectué. Et selon l’IBSR (devenu hier Vias Institute), un cycliste sur trois estime que les automobilistes n’adaptent pas leur vitesse en les dépassant.

À un mètre minimum

Face à ces constats, deux associations (le Gracq et Les Cyclistes Quotidiens) ont décidé de rappeler les règles en vigueur à l’occasion d’une campagne baptisée ‘Pas trop près, s’il vous plaît’. Soutenue par l’Agence Wallonne de Sécurité Routière (AWSR), la fédération belge de cyclotourisme (FFBC), Bruxelles Mobilité et les systèmes de voitures partagées (Cambio, Zen Car et Zip Car), cette sensibilisation tend à éradiquer les dépassements dangereux qui figurent parmi les comportements les plus problématiques pour les cyclistes.

Pour rappel, en plus d’une vitesse adaptée, les dépassements doivent être réalisés avec un mètre de distance. «Ce n’est ni une faveur, ni même de la courtoisie, mais bien une règle du code de la route», martèle l’association cycliste.

Une revendication

Le Gracq distribuera 20.000 autocollants illustrant la loi aux automobilistes afin de «créer un lien entre deux modes de déplacement souvent opposés», selon les propos de sa porte-parole Aurélie Willems qui souligne surtout la plus-value sécuritaire de l’action.

En outre, une vidéo d’animation a été lâchée sur les réseaux sociaux, mettant notamment en scène «Super Jean-Claude». «Il faut être aware des autres people qui roulent sur la same road que toi», lance ce personnage à l’effigie de notre JCVD national. Si ce clin d’œil décalé a l’ambition d’apaiser les tensions sur les routes belges, le Gracq en profite au passage pour demander une révision à la hausse de la distance minimale à 1,5 m hors agglomération.

Gaëtan Gras

SOURCEGaëtan Gras
SHARE