Les Rohingyas fuient vers le Bangladesh voisin

Un total de 87.000 personnes, la plupart des musulmans rohingyas, ont fui les violences en Birmanie pour se réfugier au Bangladesh voisin.

Les violences ont commencé avec l’attaque le 25 août d’une trentaine de postes de police. Les rebelles de l’Arakan Rohingya Salvation Army (ARSA) disent vouloir défendre les droits bafoués de la minorité musulmane rohingya. Depuis, l’armée birmane a lancé une vaste opération dans cette région très pauvre et reculée. Malgré des décennies de restrictions et de persécutions en Birmanie, où cette minorité musulmane (1 million de personnes) est marginalisée, les Rohingyas n’avaient jusqu’à présent presque jamais recouru à la lutte armée.