Voici 6 superaliments efficaces pour rester en bonne santé

2009
AFP PHOTO / PHILIPPE DESMAZES

 Les « superaliments » fleurissent dans les rayons des supermarchés bio, mais comment distinguer les produits vraiment intéressants pour la santé des offres purement marketing ?

La spécialiste Olivia Charlet, naturopathe et marathonienne, spécialisée en nutrithérapie, démêle le vrai du faux pour Relaxnews.

Plantes, algues ou encore graines : certains sont des « superaliments », intéressants pour la santé car ils contiennent des nutriments qui manquent à la plupart des gens, selon Olivia Charlet.

Certains de ces aliments auraient ainsi le pouvoir de contrebalancer les effets acidifiants d’une alimentation déséquilibrée essentiellement basée sur la consommation de viandes, de laitages et de sucres raffinés. La règle est de les consommer en poudre, afin d’assurer à l’organisme une assimilation plus facile.

 

Cacao cru : le plein de magnésium

Il y a mieux que le chocolat noir pour booster son taux de magnésium et limiter sa consommation de sucre : le cacao cru, qui peut se consommer sous forme de pâte à tartiner, de fèves ou de poudre. Pour ne pas brusquer le palais, Olivia Charlet recommande de commencer en choisissant des produits comportant du sucre de coco, ou des tablettes de cacao cru, moins amères que la fève pure. Deux carrés à la fin du repas remplaceront agréablement un dessert.

Graines de chia : le plein d’oméga 3

Pour équilibrer l’apport en oméga 3, les graines de chia peuvent être consommées tous les matins (à raison de deux cuillères à soupe), une fois moulues à l’aide d’un petit moulin à café. Plus intéressantes que les graines de lin, elles comprennent 48% d’oméga 3, 20% de protéines et beaucoup de calcium. De plus, elles sont efficaces pour réguler le transit et l’appétit. En cuisine, on peut s’amuser à les utiliser pour concocter un pudding avec un peu de vanille, de cannelle, de sucre de coco et de lait végétal.

©white_caty / Istock.com

Spiruline : le plein de chlorophylle

La spiruline, algue d’eau douce bien connue des sportifs pour sa haute teneur en protéines (70%), est un véritable médicament pour les intestins, selon Olivia Charlet. En plus des vitamines, minéraux et protéines qu’elle contient, la spiruline regorge aussi de chlorophylle, qui permet de nettoyer le tube digestif et d’éliminer les métaux lourds. Olivia Charlet recommande de la consommer sous forme de poudre ou de paillettes, et de la mélanger à de l’huile de noisette dans un avocat ou une banane. Plus onéreuse, une autre algue, la klamath, contient moins de fer mais son pigment bleu, la phycocyanine, serait précieux dans le traitement des pathologies auto-immunes, toujours selon la spécialiste.

 

Algues marines : le plein d’iode

Contrairement aux algues d’eau douce, les algues marines apportent de l’iode, indispensable au bon fonctionnement de la thyroïde. On trouve dans le commerce des tartares d’algues prêt à l’emploi à base de dulse, nori, wakamé ou laitue de mer.

Maca : le plein d’énergie

En période de fatigue, de déménagement ou d’efforts sportifs répétés, le maca, une plante adaptogène d’Amazonie, aide l’organisme à faire face. Une cuillère à café par jour peut remplacer le café le matin et donner de l’énergie pour toute la journée. Il s’agit aussi d’un régulateur hormonal naturel.

Graines germées : le plein de vitamines

À glisser dans les plats ou à mélanger aux salades, les graines germées – notamment celles du poireau, de la lentille, du pois chiche ou de la luzerne – sont gorgées de protéines, enzymes, acides gras essentiels et acides aminés. La germination augmente en effet de façon spectaculaire leur richesse en vitamines et en enzymes.