Quatre inventions pour améliorer le quotidien des personnes handicapées

861
Ph. Handicap International

Handicap International a récompensé mercredi, à l’occasion de la 14e édition de son concours des «Bricoleurs du coeur», les concepteurs de quatre inventions destinées à améliorer la vie de personnes souffrant d’un handicap.

À travers ce concours annuel, l’ONG vise à faire connaître les inventions des parents concernés, proches attentionnés ou personnel médical motivé qui mettent leur ingéniosité et savoir-faire à profit des personnes atteintes d’un handicap.

Cette année, le jury, composé d’infirmiers et d’ergothérapeutes notamment, avait reçu une douzaine d’inventions, parmi lesquelles il en a sélectionné quatre.

Une chaise aménagée pour une coiffeuse

Ph. Handicap International

La première, une chaise classique transformée par Frank Genar en siège électro-hydraulique permet à Ingrid d’exercer sa profession de coiffeuse malgré le handicap qui la maintient dans un fauteuil roulant. Le siège, dont le socle est réglable, peut pivoter dans tous les sens et permet d’adapter la position des clients.

Une combinaison de plongée facile à enfiler

Ph. Handicap International

L’association AP3plouf!, qui s’occupe de personnes polyhandicapées, a, elle, imaginé une combinaison de plongée facile à enfiler. Les animateurs ont découpé et adapté deux combinaisons classiques en y cousant de grosses tirettes aux épaules, à l’entrejambe et sur le côté pour pouvoir ouvrir complètement le vêtement et y envelopper le nageur sans que celui-ci ne doive se contorsionner pour y entrer. «Cette combinaison, qui maintient la température et assure un certain confort, permet à la personne handicapée de se relaxer et de profiter des bienfaits de l’eau», explique sa conceptrice.

Une application qui transcrit les conversations

Pour simplifier la vie de son oncle sourd, Olivier Catfolis, 13 ans, a conçu une application qui enregistre les conversations et les traduit en texte sur écran. Cette application fonctionne dans toutes les langues.

Un « soutien-pot »

Ph. Handicap International

Enfin, le «soutien-pot» d’An-Sofie Vandenberghe, ergothérapeute à Louvain, maintient en place des pots de toutes tailles pour les personnes qui ne peuvent utiliser qu’une seule main lors des repas. Son invention lui a valu le Prix du public.

Diffuser les bonnes idées

Le concours, organisé chaque année, est ouvert aux individus, aux écoles et aux entreprises. En quatorze ans, «l’une des inventions présentées a été commercialisée», se souvient l’une des collaboratrices d’Handicap International. «Mais le but n’est pas de faire de l’argent», commente le directeur de l’ONG, Jean Van Wetter. «Nous travaillons en ce moment à la création d’une plateforme qui rassemblera bientôt toutes les inventions et permettra à ceux qui le souhaitent de les reproduire». La plateforme devrait regrouper les initiatives belges mais aussi celles conçues dans les quelque 60 pays où opère Handicap International.

SHARE