Metro a testé la Nintendo New 2DS XL

1527

Depuis quelques années, Nintendo est passé maître dans l’art de perdre les consommateurs avec une multitude de déclinaisons de sa console portable 3DS. Cet été, le constructeur arrête la production de la New 3DS (mais pas celle de la New 3DS XL) et lance la New 2DS XL.

Malgré le succès retentissant de la Switch, vendue à près de cinq millions d’exemplaires en cinq mois, Nintendo n’oublie pas le marché des consoles 100% portables. Ce 28 juillet, le constructeur japonais a d’ailleurs sorti un nouveau modèle: la New 2DS XL. Avec cette nouvelle console portable, oubliez le petit écran de la 3DS et de la New 3DS. Nintendo a fait le pari d’une seule déclinaison, un modèle XL avec un écran de 4,88 pouces. Ni trop petite, ni trop grande, cette taille d’écran est confortable, tant pour les yeux que pour la prise en main, et permet d’emporter la console partout avec soi et de jouer facilement en déplacement. La console est compatible avec tous les jeux et logiciels Nintendo 3DS. Il y a donc de quoi faire!

https://www.youtube.com/watch?v=NeC3c7elKSI

Deux coloris

Comme avec la 2DS, sortie en 2013, avec la New 2DS XL, Nintendo propose un modèle destiné aux plus jeunes joueurs avec une qualité de finition moindre que la New 3DS XL et sans la fonctionnalité 3D (que finalement peu de joueurs utilisent) mais à un tarif plus abordable. Néanmoins, avec ce nouveau modèle, Big N a soigné sa copie. Loin de l’affreux design de la 2DS, la New 2DS XL est pliable et plutôt jolie. La console est disponible en deux coloris, flashy tout en restant classes: noir et turquoise ou blanc et orange.

Ne cherchez cependant pas de matériaux nobles sur la New 2DS XL, elle est entièrement en plastique. Cela lui confère un aspect plus fragile que sa grande sœur la New 3DS XL, mais cela lui permet de perdre près de 70 g sur la balance (260 g contre 329 g). Mais surtout, cela permet à Nintendo de proposer sa console au prix de 150 € (contre 200 € pour la New 3DS XL). De plus, cette fois, Nintendo ne commet plus l’erreur de vendre le bloc d’alimentation à part, il est inclus dans la boîte, tout comme une carte mémoire microSD de 4 GB.

Un bon compromis

Contrairement à la 2DS, la New 2DS XL s’adresse à tous les joueurs. Avec son grand écran, son format pliable et son prix attractif, elle pourra plaire aux enfants, aux adultes et aux joueurs occasionnels qui voudraient découvrir le catalogue des jeux 3DS sans pour autant se ruiner. Au final, la New 2DS XL offre un bon compromis.

Quatre nouveaux jeux pour la New 2DS XL

La période estivale est habituellement plutôt calme en sorties vidéo-ludiques. C’était sans compter sur Nintendo. Parallèlement à la sortie de la New 2DS XL, le fabricant japonais lance quatre nouveaux jeux, essentiellement destinés aux plus jeunes.

L’infernal programme d’entraînement cérébral du Dr Kawashima

   En 2005, Nintendo avait rencontré un succès planétaire avec la sortie sur Nintendo DS du «Programme d’entraînement cérébral du Dr Kawashima». Une série de petits jeux et de tests permettaient aux joueurs d’améliorer l’âge de leur cerveau. Plus de dix ans plus tard, le professeur japonais est toujours là et prête à nouveau ses théories et son visage au jeu. Docteur Kawashima vous donnera d’abord une petite leçon en expliquant que les smartphones et les tablettes réduisent notre concentration et que nous sommes devenus dépendants à l’information. Avec son programme, le professeur veut améliorer notre mémoire de travail, notre efficacité au travail et nous faire obtenir de meilleurs résultats scolaires. Sa démarche est noble, mais force est de constater que le concept ne fonctionne plus aussi bien qu’il y a dix ans. Les exercices proposés deviennent vite répétitifs et le discours du professeur est souvent pompeux. Par exemple, il nous a surpris quand il nous a annoncé qu’une meilleure concentration pouvait même servir lors des tâches ménagères (illustré par une femme dans la cuisine) et pour le sport (illustré par un homme jouant au foot). 3/5

Miitopia

Dans la lignée de Tomodachi Life et de Miitomo, Miitopia est un jeu mettant en scène les Mii, les célèbres avatars de Nintendo. Vous devrez attribuer les rôles et choisir les Mii qui vous accompagneront dans cette aventure. Cela peut être les avatars de vos amis, des nouveaux personnages qui vous créerez de toutes pièces ou encore des Mii créés par d’autres joueurs. Votre héros et ses acolytes partiront à l’aventure dans le royaume de Miitopia. Ils devront vaincre des ennemis pour rendre aux villageois leurs visages et pour restaurer la paix. Entre jeu de rôle et jeu de gestion de type Tamagotchi, Miitopia s’adresse clairement aux plus jeunes. Il faudra ainsi nourrir les personnages, leur donner de l’argent pour qu’ils s’achètent des gadgets, gérer avec qui ils dorment pour développer leurs affinités… La difficulté n’est pas très relevée et le jeu propose des aides à tous les niveaux comme le mode «combat automatique». Miitopia est sympa pour les plus jeunes mais si vous avez plus de 15 ans, vous risquez de rapidement vous ennuyer. 3/5

Ever Oasis

Trente ans après ses débuts sur Final Fantasy, Koichi Ishii, le créateur de la saga Mana, revient avec une nouvelle licence. Ever Oasis est un jeu de rôle et d’aventure dans lequel le joueur incarne un sympathique petit personnage qui doit s’associer à l’esprit de l’eau pour créer une nouvelle oasis dans le désert. À partir de rien, il devra établir un lieu prospère et un havre de paix. Le chef de l’oasis devra encourager les visiteurs à s’y installer, ouvrir des boutiques et transformer l’oasis en petite ville. Mais tout n’est pas aussi simple. Le joueur devra également s’aventurer dans le désert pour collecter des ressources et explorer des donjons. Il rencontrera sur sa route des créatures hostiles mais aussi des alliés qui l’aideront dans sa tâche. Malgré un scénario un poil décevant, Ever Oasis offre une belle aventure. Inspiré par l’Égypte ancienne, son univers est très réussi et plaira aux petits comme aux grands. 4/5

Hey! Pikmin

Née sur Gamecube en 2001, la saga Pikmin était jusqu’à présent restée cantonnée aux consoles de salon avec deux autres épisodes sortis sur Wii et Wii U. Avec Hey! Pikmin, le jeu débarque pour la première fois sur les consoles de la famille Nintendo 3DS. Comme dans les épisodes précédents, vous incarnez le capitaine Olimar, un explorateur spatial qui s’est écrasé sur une planète inconnue et qui doit réparer son vaisseau. Dans sa quête, il peut compter sur les Pikmin, des adorables créatures aux allures de plantes qui l’aideront à récolter des ressources et à vaincre les bestioles qu’il croisera. Cette version portable est radicalement différente des premiers épisodes puisqu’elle se déroule en défilement vertical et se joue essentiellement au stylet. Si l’univers proposé est toujours aussi sympa, on regrettera l’absence de difficulté et de challenge. Cela rend le jeu accessible à tous mais Nintendo aurait pu proposer différents niveaux de difficultés. En attendant, Pikmin reste une licence rare et toujours aussi attachante et rafraîchissante. 4/5

REVIEW OVERVIEW
Nintendo New 2DS XL