Nîmes : Pamela Anderson dénonce la corrida

AFP PHOTO / LOIC VENANCE

Vendredi 21 juillet, Pamela Anderson, de passage à Nîmes, a mené une action pour dénoncer la corrida. La star hollywoodienne a posé au pied de la statue de Nimeño II, avec des panneaux affichant des messages anticorridas. Une action militante qui provoque la colère chez les défenseurs de la tradition. 

L’actrice américaine Pamela Anderson a mené une action anticorrida à Nîmes vendredi passé. De passage dans cette ville française connue pour la corrida, la star en a profité pour venir s’allonger au pied de la statue de Christian Montcouquiol, célèbre matador, dit « Nimeño II ».

Vêtue d’une robe rouge et portant des talons hauts, l’ancienne icône de la série Alerte à Malibu a brandi deux pancartes.  La première, en forme de panneau d’interdiction présentait la mention « Jeux barbares » sur la photo d’un taureau en sang, et la seconde affichait le message « Non aux corridas ».

#nimes #anticorrida

Une publication partagée par The Pamela Anderson Foundation (@pamelaanderson) le

Un message qui ne passe pas

Mais localement pour les défenseurs de la tradition, le message de l’actrice américaine ne passe pas. Frédéric Pastor, l’élu en charge de la tauromachie à la mairie de Nîmes, est en colère. “C’est une énième provocation, venue d’une personne en mal de popularité, qui vient souiller la mémoire d’un homme et toute une culture, dont est composée l’ADN de cette ville. Quand j’ai vu l’image de cette femme allongée au pied de la statue… Je considère ce geste comme quelque chose de pathétique”, s’est-il insurgé.

Des actions à répétition

En janvier 2016, Pamela Anderson était déjà intervenue en opposition au foie gras. Maintenant, l’actrice fait entendre son opposition à la corrida. « En 2017, il n’y pas de raison de blesser des animaux pour se divertir, c’est si cruel et inquiétant », explique la star. La femme de 50 ans assure également qu’elle parle du sort des animaux dans chaque pays où elle va.

Ph. Twitter