Un bar à fromages ouvre ses portes à Bruxelles

16140
Ph. F. Acar

Bruxelles accueille son premier bar à fromages. Située rue du Marché au Charbon, au coeur de la capitale, « La Fruitière » a ouvert ses portes le 18 juillet dernier. À l’origine de sa conception, Véronique Socié est originaire du Jura et est venue s’installer en Belgique il y a trois ans pour se former au métier de fromager. 

Derrière une façade discrète de la rue du Marché au Charbon, en plein centre de Bruxelles, se trouve le bar à fromages « La Fruitière », qui fait déjà beaucoup parler de lui. Pourtant, la nouvelle enseigne n’est pas encore ouverte au grand public. Ou presque. « On a d’abord choisi d’ouvrir la fromagerie, la partie bar à fromages n’ouvrira que début août », explique Véronique Socié, fromagère à l’origine du projet. Acheter son fromage est donc déjà autorisé, mais il faudra patienter un peu pour pouvoir le déguster sur place.

Le concept n’est pas neuf. Calqué sur le modèle du fameux « Cheese & Wine », le nouveau bar propose aux clients de déguster du fromage accompagné d’un verre de vin, d’une bière ou même d’un thé. Pour faire ressortir le côté convivial de la dégustation, la salle du bar n’est équipée que d’une seule grande table d’hôte. « L’idée ce n’est pas de rester super longtemps, c’est plus d’échanger autour des fromages, de venir à plusieurs », développe la tenancière des lieux.

Ph. F. Acar

L’odeur qui règne dans « La Fruitière » en dit long sur son offre en matière de fromages. Les clients y trouveront des fromages légers jusqu’aux bleus, en passant par du chèvre et du comté. Toutes les nationalités y sont : suisse, italien, espagnol, belge, hollandais et français. Une offre abondante qui se justifie par le fait que le métier de Véronique Socié est avant tout celui de fromager.

Originaire du Jura en France, l’initiatrice du projet raconte qu’elle est venue faire la promotion du comté en Belgique pendant une dizaine d’années. Productrice de chèvre en France, la pétillante femme est venue s’installer définitivement en Belgique il y a trois ans, pour se former au métier de fromager. Une passion qui a fini par contaminer ses enfants, notamment Léo, présent aux côtés de sa maman pour gérer le nouvel établissement.

Ph. F. Acar