PHOTOS. Party Train à destination de Dour : «Je croyais qu’il était déjà 22h»

1794
Photos F. Leclercq

Faire la fête dans un train? À 8h du matin? J’avoue, nous aussi, nous avions nos réserves, mais c’était avant. Notre reporter, Charlotte, s’est rendue sur place pour prendre la température et a été d’emblée conquise. «Le contraste entre la lumière du jour dehors et le wagon sombre est magique», raconte-t-elle avec beaucoup d’enthousiasme.

C’est aux alentours de 8h du matin que le Party Train quitte Liège pour se rendre à Dour. Parmi les présents: deux danseuses déchaînées, DJ Steeve Slight et une modeste – mais enthousiaste – foule d’usagers du train qui remplissent amplement les deux voitures prévues. Et tout est aussi fait pour que les festivaliers soient immédiatement dans l’ambiance. Softs gratuits, bières N.A., mais aussi une piste de danse et une chillzone. Il y en a donc pour tous les goûts!

«L’heure matinale ne nous dérange pas. Nous avions déjà mis de la musique dans l’auto et nous avons poursuivi la fête tout simplement ici», nous disent deux jeunes fans de festivals. La vibe enthousiaste dans le train est aussi due en partie à l’équipe de promotion de la SNCB. Sur le quai, ils font clairement comprendre aux voyageurs où se trouve la fête, mais dans le train ils sont aussi prêts à dispenser aide et conseils. L’équipe de promotion n’est pas seulement là pour la fête, ils pensent aussi aux tympans des passagers. Ils distribuent en effet des bouchons d’oreilles avec des oreilles d’animaux. Ce qui encourage de façon ludique les festivaliers, souvent très jeunes, à protéger leur audition pendant le festival.