Vous vivrez plus longtemps si vous buvez du café

509
AFP PHOTO / FREDERIC J. BROWN

Deux études confirment que boire du café permettrait de vivre plus longtemps. Une des études a été menée dans dix pays européens et l’autre aux Etats-Unis. Il s’agit toutefois d’études observationnelles, qui ne prouvent pas le lien de cause à effet, mettent en garde les chercheurs.

Deux études, l’une effectuée en Europe et l’autre aux Etats-Unis, révèlent les bienfaits pour la santé de la consommation de café. Ce sont les travaux les plus étendus jamais effectués en Europe sur les effets du café sur la santé.

L’étude européenne a analysé les données de 520.000 hommes et femmes de plus de 35 ans, pendant 16 ans. Les résultats qui en découlent sont surprenants. Les consommateurs d’environ trois tasses de café par jour, y compris décaféiné, semblent jouir d’une plus longue espérance de vie que ceux qui n’en boivent pas. Les chercheurs pointent notamment la présence dans le café d’antioxydants qui jouent un rôle important pour prévenir le cancer.

Même son de cloche du côté des Etats-Unis. L’étude a été effectuée sur plus de 185.000 adultes de toutes origines, âgés de 45 à 75 ans, sur une période moyenne de seize ans. Les analystes ont constaté un lien entre une plus grande consommation de café et un risque plus faible de mortalité résultant de maladies cardio-vasculaires, respiratoires, rénales, de cancers et de diabète. Les personnes qui buvaient une tasse de café par jour avaient 12% moins de risque de décéder que celles qui n’en buvaient pas.

Les chercheurs insistent tout de même sur le caractère observationnel des études, qui ne permettent pas de prouver le lien de cause à effet. « On ne peut pas à ce stade recommander de boire plus ou moins de café », explique Marc Gunter de l‘Agence internationale pour la recherche sur le cancer et l’un des principaux auteurs de cette étude. Les résultats suggèrent juste qu’une consommation modérée, de jusqu’à trois tasses par jour, peut avoir des effets bénéfiques pour la santé.

 

SOURCEAFP/RELAXNEWS
SHARE