Test Micro Machines World Series : Micro Machines, Maxi déception

618

Dans les années 80, les petites voitures Micro Machines ont fait le bonheur des enfants. Durant les années 90, la licence a grandi avec eux à travers des jeux vidéo amusants. Mais 20 ans plus tard, le plaisir du jeu semble s’être évaporé en cours de route.

L’an passé, Codemasters avait fait renaître la saga Micro Machines de ses cendres en lançant un jeu free-to-play sur smartphones et tablettes, Android et iOS. Si le modèle économique laissait à désirer, cet opus s’avérait hyper addictif et permettait, et permet toujours d’ailleurs, d’affronter des joueurs du monde entier en quelques secondes. Du coup, nous étions emballés à l’annonce de Micro Machines World Series sur les consoles de salon.

Pourtant, l’attente a rapidement laissé place à la déception. Nous espérions qu’avec cette version vendue 30 €, nous aurions droit à plus de contenu que la version gratuite sur smartphones. Pourtant, il n’en est rien. Aucun mode carrière à l’horizon. Au départ, vous pouvez uniquement choisir entre partie rapide et le mode escarmouche. Le mode « Match classé » se débloque quant à lui une fois le niveau 10 atteint. Pire, le jeu contient seulement dix circuits et douze véhicules.

Au début, il y a bien un petit plaisir de retrouver les véhicules emblématiques de la série comme le tank, la voiture de police, le monster truck ou encore l’aéroglisseur, les musiques de l’époque et les circuits mythiques. Mais ça s’arrête là. Les graphismes et la jouabilité sont médiocres. Le contenu proposé est indigne et ne mérite absolument pas de débourser 30 €. Bref, pour replonger dans l’ambiance des Micro Machines, allez donc faire un tour dans le grenier de votre enfance ou téléchargez plutôt le jeu gratuit disponible sur iOS et Android.

REVIEW OVERVIEW
Micro Machines World Series
SHARE