Test DiRT 4 : Entre fun et exigence sur PS4, Xbox One et PC

884

Après un DiRT Rally, réussi mais très pointu, DiRT revient avec un épisode plus accessible mettant à l’honneur le rallye, mais aussi d’autres disciplines.

Dès le début, DiRT 4 montre sa volonté d’ouverture en proposant de choisir entre deux modes. En optant pour l’option «Je suis là pour m’amuser», vous aurez un jeu plus arcade, tandis qu’en choisissant «Je veux un défi», vous aurez droit à une vraie et intransigeante simulation. Après un petit détour pour la DiRT Academy où vous apprendrez tous les rudiments de la conduite, vous êtes prêt pour débuter votre carrière. Les débuts se font au bas de l’échelle avec le rallye régional du Michigan. Mais on monte rapidement en puissance et après quelques heures, on peut goûter aux joies de la conduite dans d’autres disciplines.

En effet, outre le rallye, DiRT 4 propose des courses de rallycross mais aussi de buggys et de camions. Ces épreuves dans lesquelles les tôles se froissent viennent mettre un peu de piment dans le jeu. Et c’est le bienvenu. En effet, contrairement à d’anciens épisodes de DiRT résolument arcade, DiRT 4 reste très technique et manque un peu de fun. Les fans de Gymkhana trouveront quand même leur bonheur dans les épreuves où il faut aller briser le maximum de panneau dans le temps imparti.

Dans le garage, des voitures de rallye emblématiques côtoient des modèles les plus récents. Au total 50 véhicules ont été modélisés. Les courses vous emmèneront en Australie, aux USA, en Espagne, en Suède, au pays de Galles et au Mexique. Les fans auraient sans doute espéré plus d’environnements. Les graphismes quant à eux sont moyens pour un jeu sorti en 2017. Les véhicules sont bien modélisés, mais quelques détails font tache comme la modélisation des flaques d’eau et des arbres.

Bien réalisé, DiRT 4 est un bon jeu de rallye. Néanmoins, le titre de Codemasters souffre de son positionnement. D’un côté, il ne sera assez simulation pour les puristes qui ne jurent plus que par DiRT Rally et de l’autre, il ne sera pas assez fun pour les fans de DiRT 3 et de DiRT Showdown. Finalement, il risque de décevoir un peu les deux publics.

REVIEW OVERVIEW
DiRT 4