Face au retour en grâce du vinyle, Sony va relancer la production

Ph. Vespa/shutterstock.com

Avis aux nostalgiques mais aussi aux jeunes mélomanes, le géant japonais de l’électronique Sony va reprendre d’ici à mars 2018 la fabrication de vinyles, après un arrêt de trois décennies.

Balayés par l’avènement du CD puis la déferlante MP3, les disques sont de nouveau à la mode, et Sony saisit l’occasion pour relancer une activité qu’il avait stoppée en 1989. Les vinyles sortiront d’une usine de la préfecture de Shizuoka, située au sud-ouest de Tokyo, a indiqué un porte-parole du groupe.

Sony, qui a contacté d’anciens ingénieurs afin qu’ils transmettent leur expertise, prévoit un catalogue composé à la fois de populaires mélodies japonaises et des derniers albums à succès, a précisé le quotidien économique Nikkei.

Un chiffre d’affaire d’un milliard $

Aux plus beaux jours du vinyle, au milieu des années 1970, il s’en fabriquait dans le pays près de 200 millions par an.

Face à ce regain d’intérêt, Panasonic a récemment relancé sa marque audio haut de gamme Technics et ses mythiques platines SL-1200, tandis que Sony commercialisait un nouveau modèle.

Le cabinet Deloitte estime que le chiffre d’affaires du vinyle dans le monde (disques, platines et accessoires) atteindra 1 milliard $ cette année, alors que les ventes de CD et les téléchargements numériques baissent.