Koh-Lanta : Denis Brogniart flingue Brahma

4656
Ph. TF1

Dans une interview accordée à Society, Denis Brogniart est revenu sur l’abandon de Brahma, qu’il n’a toujours pas digéré. Le présentateur est également revenu sur les coulisses de l’émission.

Le « quinzomadaire » français Society consacre une partie de son dernier numéro à la survie. Le magazine s’est notamment longuement entretenu avec Denis Brogniart, qui présente Koh-Lanta depuis 15 ans.

« On s’est loupés avec Brahma »

Interrogé sur le casting, Denis Brogniart est revenu sur l’un des moments marquants de la dernière saison, l’abandon de Brahma. « Si le casting était une science exacte, on ne se louperait pas comme on s’est loupés cette année avec Brahma. Ça, ça m’a rendu dingue… », a indiqué l’animateur.

« Le mec abandonne avec le sourire – c’est la mode -, en disant ‘C’est bon, j’ai vu ce que j’avais à voir.’ Pour moi c’est l’antithèse de Koh-Lanta. T’as pas vu ce que tu avais à voir, coco. C’est un échec. Quand tu as 25.000 mecs qui se présentent et ce l’un des 20 sélectionnés abandonne, c’est un échec », a déclaré Denis Brogniart qui n’a visiblement toujours pas digéré cet abandon.

« Mais non, putain, c’est pas ça la vie »

« Brahma, il est éducateur spécialisé en zone compliquée, j’ai un respect absolu pour ces gens-là, je lui ai dit : ‘Qu’est-ce que tu vas dire aux gamins en face de toi ?’ Le mec me répond : ‘Je leur dirai que l’important, c’est de se faire plaire.’ Mais non, putain, c’est pas ça la vie ! L’important, c’est d’avoir des convictions et de tout faire pour aller au bout de son truc. Je te jure que les mômes qui vont être en face de lui, ils vont le ressentir comme ça, ce n’est pas possible autrement. », a raconté Denis Brogniart.

« Les fumeurs ne se plaignent jamais de ne pas pouvoir fumer »

Le journaliste et animateur de TF1 est également revenu sur les conditions de tournage. « Aujourd’hui, c’est surprenant mais les candidats s’en foutent, Facebook ou Instagram ne leur manquent pas. Pareil pour la cigarette : les fumeurs ne se plaignent jamais de ne pas pouvoir fumer. En fait, quand tu as faim, tu ne penses pas à aller sur Internet ou à fumer. Tu penses à bouffer. Ce qui leur manque, ce sont leurs proches, mais parce qu’on leur met le téléphone sous le nez en leur disant qu’ils peuvent gagner un coup de fil. Sans ça, je pense qu’ils seraient moins dans l’affect. », a expliqué Denis Brogniart en ajoutant que les candidats de Koh-Lanta étaient vraiment coupés du monde et que lors du dernier tournage aux Fidji, ils n’ont pas été informés que Macron avait été élu président.

 

SHARE