Test de ARMS sur Switch : La baston façon Nintendo

1054

Trois mois après la sortie de la Switch, Nintendo continue de sortir ses jeux phares au compte-gouttes. Après Zelda Breath of the Wild et Mario Kart, voici ARMS, une nouvelle licence made in Nintendo.

Lorsque nous avions pu mettre la main dessus pour la première fois en janvier dernier à Paris, ARMS nous avait amusés, mais également laissés un peu perplexe sur le contenu qu’il pourrait proposer. Quelques mois plus tard, après deux week-ends gratuits de test pour les joueurs, la nouvelle licence de Nintendo est prête à entrer sur le ring.

ARMS a été créé par les équipes qui ont travaillé sur Mario Kart 8 Deluxe et sur Splatoon. Ne vous attendez donc pas à un jeu de combat classique. Il met en scène des personnages au style cartoon et aux aptitudes très différentes. Ce casting de choc n’est pas sans rappeler celui d’Overwatch, le FPS de Blizzard sorti l’an dernier. Ces héros aux bras extensibles se retrouvent dans des petites arènes pour en découdre. Pour cela, ils peuvent compter sur un vaste éventail d’armes à installer sur chaque poing. Au programme: des gants de boxe classiques, mais aussi des équipements plus déjantés comme des missiles ou des boomerangs. De plus, chaque arme dispose d’une attaque spéciale.

Une jouabilité multiple

Développé spécialement pour la Switch, ARMS exploite les possibilités de cette dernière. La principale manière d’y jouer est de détacher les deux Joy-Con, de les tenir dans chaque main et donner des coups, comme à la boxe. Cette jouabilité n’est pas sans rappeler les heures de gloire de la Wii, avec une précision bien meilleure. Manettes en mains, le joueur gesticule et transpire en mimant les coups qu’il souhaite effectuer. Simple, efficace et accessible à tous. Mais il est aussi possible d’y jouer avec la manette standard ou la Pro, ainsi qu’en mode portable, en tenant la Switch entre les mains. Cela enlève du fun, mais c’est nettement plus précis et efficace de se battre à la manette. Enfin, malgré son aspect enfantin, ARMS nécessite pas mal de maîtrise pour esquiver les coups de son adversaire ou encore mettre de l’effet dans ses frappes.

Graphiquement, on retrouve la patte de Nintendo. C’est propre, joli et coloré, et le titre ne souffre d’aucun bug ou de ralentissement.

Un contenu faiblard

Les faiblesses d’ARMS sont à aller chercher du côté du contenu proposé. À l’heure actuelle, le jeu ne compte que dix personnages et les modes de jeu sont peu nombreux. Mais Nintendo a déjà annoncé qu’il proposera gratuitement du contenu supplémentaire dans le futur. Jouable seul ou à deux, et disponible en sept niveaux de difficulté, le mode Grand Prix est une succession de dix épreuves pour parvenir au sommet. Jouable de 1 à 4 joueurs, le mode Versus propose d’organiser des combats seul ou en équipe (2 VS 2), des parties de volley ou de basket, et de participer aux épreuves «cibles mouvantes» et «survie». Enfin, ARMS permet également de jouer à toutes ces épreuves en ligne contre des joueurs du monde entier ou en local en connectant plusieurs Switch.

ARMS est un jeu fun, coloré et bien réalisé. Dommage que, à l’heure actuelle, son contenu reste limité. Excitant à plusieurs, surtout côte à côte avec deux paires de Joy-Con, ARMS est par contre plus décevant et vite lassant en solo.

REVIEW OVERVIEW
ARMS
SHARE