La future passerelle de Namur s’appellera « L’Enjambée »

Ph. Bureau Greisch

La future passerelle cyclo-piétonne qui reliera le site de la Confluence (Grognon) à Jambes sera baptisée «L’Enjambée», ont dévoilé jeudi le jury composé de mandataires communaux et de citoyens.

Durant tout le mois d’avril, les citoyens ont été invités à proposer des idées de noms pour la future passerelle cyclo-piétonne, dont les travaux ont débuté en janvier 2017. «Ce projet de passerelle n’est à la fois pas anodin et assez rare, notre volonté était donc que le public se l’approprie», a rappelé l’Échevin de l’Aménagement du territoire, Arnaud Gavroy. L’appel à idées a été un «franc succès», puisque 1.100 propositions sont parvenues à la Ville, «et l’appel n’a pas intéressé que des Namurois».

Ph. Bureau Greisch

Parmi ces noms figuraient des propositions aux références géographiques, historiques, folkloriques, humoristiques, en wallon ou encore anecdotiques représentant sans les doublons 750 propositions. Sur base de cette liste, le jury a été invité à choisir 10 noms chacun, puis a ensuite dû réduire sa liste à trois avant de se mettre d’accord sur «L’Enjambée».

Accolade, Gambette, Rawette,…

Plusieurs critères avaient été établis. Il fallait notamment que le nom soit compréhensible, court en évoquant la fonction et non le lieu, un nom à la hauteur de l’ambition du projet de passerelle ainsi qu’un nom tourné vers le futur.

«L’Enjambée rassemble tous ces critères, il fait en plus référence à Jambes, marque le franchissement et est synonyme de dynamisme, d’une ville en mouvement, qui franchit les obstacles», a expliqué l’Échevin.

Ph. Bureau Greisch

«Enjambée» est par ailleurs le nom proposé par le plus de citoyens à raison de 82 fois. Les dix noms finalistes retenus sont: Accolade, Gambette, Rawette, Rêveuse, Passeroulette, Enjambée, Enjambeuse et Esperluette.

Le nom de la future passerelle fera l’objet d’un vote au conseil communal du 29 juin.

Les travaux ont commencé il y a quelques mois et la passerelle devrait être inaugurée avant l’été 2018.