En pleine évolution, le secteur de la construction engage de nouveaux spécialistes

Bien sûr, on voit encore des maçons et des peintres travailler de manière traditionnelle. Et l’électricien s’occupe toujours des installations électriques, tandis que le couvreur monte encore sur le toit avec une échelle… Mais si vous regardez attentivement, vous constaterez, qu’aujourd’hui, la construction s’opère différemment. Quelles opportunités cela vous ouvre-t-il ?

Le secteur de la construction a toujours été un secteur de pointe. Des chantiers de plus en plus impressionnants sont réalisés à l’aide de nouvelles technologies et de nouveaux collaborateurs. « Ma fonction n’existait pas il y a quelques années », déclare un modeleur 3D/BIM. Et il n’est pas le seul à occuper une nouvelle fonction. Les gestionnaires du changement aident des employés expérimentés à faire face à toutes ces évolutions. Les pilotes de drones cartographient des chantiers de construction et prennent des mesures. Les ingénieurs construisent des robots et développent des imprimantes 3D qui impriment des maisons. Les ouvriers travaillent sur des machines contrôlées par GPS et reçoivent leurs instructions sur des iPad ou smartphones,ou par le biais de lunettes intelligentes VR.

Des opportunités pour de nouveaux profils

Cette évolution crée des opportunités pour des personnes qui autrefois, n’auraient pas eu leur place dans le secteur de la construction. « Les professions ont énormément évolué », reconnaît Bruno Vandenwijngaert, directeur général de Construtiv. « Les connaissances techniques étaient jadis essentielles. Aujourd’hui, les compétences non techniques sont essentielles. Les spécialistes doivent aussi être capables de consulter d’autres parties, de travailler en groupe, de se perfectionner, de s’adapter, etc. Parallèlement, le secteur de la construction a grandement besoin de nouveaux profils. »

Un intérêt grandissant pour les formations BIM

Le BIM constituera une part essentielle des chantiers de construction de demain. Cette méthode permet une conception, une construction et un entretien plus efficaces et plus précis. Le secteur ne ménage donc pas ses efforts pour former tous ses collaborateurs à cette méthode. « Les formations BIM que nous avons lancées récemment connaissent un grand succès », déclare Gregory Girotto, training & development specialist à l’Académie Construction. « Tant les personnes expérimentées que les nouveaux arrivants veulent se familiariser à cette méthodologie de collaboration. Et à juste titre. Tôt ou tard, toutes les entreprises de construction opéreront cette transition. »

Parallèlement, le secteur accueille des jeunes intéressés par la construction. Ils sont accueillis à bras ouverts.


Top 10 des profils de construction de demain

Quels sont les 10 métiers comptant le plus d’emplois vacants dans le secteur de la construction, des travaux d’infrastructure, de la finition ou des techniques spéciales ?

  1. Deviseur
  2. Métreur
  3. Chef de projet
  4. Conducteur de chantier
  5. Dessinateur
  6. BIM manager
  7. Directeur de projets
  8. Opérateur-technicien
  9. Manager TIC
  10. Technicien en électrotechnique/HVAC/Techniques spéciales

« Davantage de femmes dans la construction »

Anastasia Bourguignon (28 ans)

Secrétaire RH

« Je vois de plus en plus de femmes diplômées ingénieur ou chef de chantier. C’est une tendance positive. Je pense que leur approche différente des travailleurs, des clients et des sous-traitants est excellente. De plus, le BIM et le lean sont désormais des outils incontournables dans ce secteur en rapide évolution. »

 

« Le BIM, également pour les petites entreprises »

Gregory Girotto (36 ans)

Training & development specialist à l’Académie Construction

« Se lancer dans le BIM ne nécessite pas de gros investissements. En effet, le BIM est surtout une méthode de travail, même pour les petites et toutes petites entreprises.

Si elles ont l’habitude de faire de la sous-traitance, travailler avec le BIM va leur permettre de continuer à avoir accès à de plus grands acteurs qui à l’avenir, seront souvent gérés selon une méthode BIM. »

« Des entreprises qui investissent dans l’humain »

Bruno Vandenwijngaert (47 ans)

Directeur général de Construtiv

« Les entreprises de construction prennent de plus en plus conscience de l’importance de l’approche « client » et du travail en équipe. Les personnes qui travaillent dans le bâtiment ont de bonnes capacités à travailler en équipe et mettent l’accent sur la communication et la qualité du travail. Les entreprises n’investissent plus uniquement dans les compétences techniques. »


Cet article vous est fourni par notre partenaire Confédération Construction.