Offrez-vous une détente absolue

588
Photo fizkes / Istock.com

Le yoga, né en Inde, est inscrit depuis décembre au patrimoine culturel immatériel de l’Humanité. Une discipline à la portée de chacun qui permet de chasser les pensées parasites, prendre soin de ses articulations, faire baisser la tension, et –plus globalement- se faire du bien. Mais le yoga a aussi ses modes.

La pause yin yoga

Photo da-kuk/Istock.com

Moins populaire que les formes de yoga dynamiques vinyasa et ashtanga, le yin yoga, doux et lent, inventé il y a 20 ans, est pourtant la pratique la plus intense pour lutter contre le stress et nourrir son énergie vitale. Le printemps est la saison idéale pour découvrir cette pratique intime, proche de la méditation.

Le yin yoga ne se préoccupe pas de l’esthétisme de la posture, de la force musculaire ou de l’alignement parfait. Il propose de ralentir et d’accepter les sensations qui se manifestent dans le moment présent, sans objectif. À la croisée de la médecine chinoise, l’approche lente du taoïsme et des postures du yoga indien, il s’apparente à une discipline méditative liée à la respiration profonde.

À la différence des autres formes de yoga plus dynamiques (vinyasa, ashtanga), les postures, qui doivent être « tenues » au sol entre 3 et 5 minutes, font appel à la concentration et la relaxation. Les étirements sont donc intenses et sollicitent les tissus profonds où sont nichés les tensions parfois anciennes, comme les fascias, les tendons, les ligaments ou les os. Grâce à ce travail d’abandon total, l’énergie peut circuler dans le corps librement.

Cette pratique prend ainsi le contre-pied du mode de vie accéléré, en s’adressant à la part la plus intime de nous-mêmes. Elle peut d’ailleurs surprendre les adeptes de sport engageants, tels que le ski, le running ou même les yogas très physiques comme l’ashtanga, pour qui, une fois installés sur leur tapis, exister sans ne rien faire est un sacré challenge.

L’énergie du zen-stretching

Photo da-kuk/Istock.com

Le zen-stretching, fusion entre deux pratiques orientales majeures le yoga et le qi-gong, propose d’étirer et tonifier le corps par des exercices sollicitant les méridiens d’énergie pour réveiller son énergie. Cette approche, créée en 1990 par Silvia Marchesa-Rossi, s’inspire d’exercices zen bien plus anciens, conçus par Shizuto Masunaga, psychologue et célèbre maître de shiatsu japonais.

A la différence du stretching purement physique, cette discipline psycho-corporelle a pour but de réveiller son énergie, lever les blocages énergétiques, les dysfonctionnements liés au stress ou à une mauvaise alimentation, tout en augmentant la prise de conscience du corps par l’écoute des sensations.

Pour rendre la pratique didactique et accessible aux Occidentaux, Silvia Marchesa-Rossi a élaboré six séries d’exercices: exercices de base, de tonification, des pratiques allongées au sol, des exercices de dispersion, des mouvements applicables au bureau, ou encore une série d’exercices de relaxation. Au coeur de la discipline, le mouvement et la recherche de la fluidité sont la clé pour dénouer les tensions et accroître la vitalité. Ainsi, les séries d’exercices répétées tous les jours en pleine conscience peuvent devenir un soin corporel, comme un rituel, pour augmenter son niveau de bien-être.

Harmonie et Thalasso

Photo D.R.

Pour retrouver équilibre et harmonie, les thalassos proposent des cures ancestrales venues de loin, associées aux soins thermaux.

Au cœur du triangle d’or italien, à Abano, l’Oriental Thermal Spa de l’hôtel Métropole invite ainsi à une cure ayurvédique. Le centre a mis au point une boue thermale issue du mélange de l’argile et des huiles indiennes, pour un nettoyage profond du corps et sa purification. Côté soins, les massages ayurvédiques, issus de la médecine traditionnelle indienne, et la réflexologie plantaire promettent une détente absolue. Le shirodara -massage avec un écoulement d’huile sur la tête- aide notamment à combattre la fatigue chronique et à réguler les émotions.

Parmi les techniques de relaxation asiatiques, le kimayu est un modelage inspiré de différentes techniques énergétiques originaires de Chine, du Japon et du Tibet. Il est réalisé avec une huile chaude au citron, au gingembre et à l’eucalyptus sur une table de sable quartz chaud. Zen, soyez zen…

SOURCERelaxnews
SHARE