Le parquet fédéral coordonne les enquêtes sur le « Blue Whale Challenge » en Belgique

Le parquet fédéral va coordonner toutes les enquêtes en Belgique concernant le « Blue Whale Challenge », a indiqué jeudi le parquet fédéral, confirmant ainsi une information de VTM et de la VRT. Pour l’heure, 18 jeunes participants à ce jeu dont le défi final est le suicide ont été identifiés. Toute personne qui incite à y prendre part risque de se rendre coupable de graves délits. Durant 50 jours, les participants au « Blue Whale Challenge » doivent quotidiennement relever un défi. Cela commence par visionner un film d’horreur ou garder le silence pendant une journée, mais cela va ensuite jusqu’à des formes extrêmes de mutilation. A chaque étape, les participants doivent poster une photo sur les médias sociaux. Lors du dernier défi, ils sont incités à « gagner » le jeu en se suicidant.
Le « challenge » serait né en Russie avant d’arriver en Belgique via l’Europe de l’Est et la France. Dix-huit cas de jeunes qui y ont participé ont déjà été identifiés sur le territoire belge.
« Il ne s’agit pas de suicides, mais il est néanmoins question d’automutilation. D’autres ne sont pas allés si loin », a précisé le porte-parole du parquet fédéral.
Celui-ci entend coordonner les enquêtes menées par les parquets locaux.
« Toute personne qui encourage une autre à participer à ce jeu risque de se rendre coupable de graves délits. Qui incite une personne à se suicider peut être poursuivie pour assassinat et en cas d’incitation à l’automutilation, pour coups et blessures volontaires. La loi concernant le cyber-harcèlement peut également être invoquée. »

Source: Belga