Soundwave Tattoos, les premiers tatouages qui s’écoutent

1950

Envie d’un tatouage original ? A Los Angeles, un tatoueur a créé les Soundwave Tattoos, des tatouages en onde sonore qui peuvent s’écouter avec un smartphone.

Nate Siggard est un tatoueur basé à Los Angeles, en Californie. Ce jeune entrepreneur américain est à l’origine d’un nouveau concept dans le monde du tattoo : le tatouage qui s’écoute.

Sur son site internet, il revient sur la genèse de ce projet. Tout a commencé quand deux amis sont venus se faire tatouer la première phrase de Tiny Dancer (NDLR : un morceau d’Elton John). Une fois partis, la copine de Nate lui a demandé « Est-ce que ça ne serait pas génial si on pouvait écouter le tatouage ? ».

La musique dans la peau

Le tatoueur a décidé de creuser cette idée et il s’est rendu compte que c’était faisable. Pour son premier essai, il a enregistré la voix de sa petite amie et de leur bébé de 4 mois et a tatoué sur son bras l’onde sonore du message. Nate a ensuite développé une application pour smartphones capable de lire le tatouage et de le transformer en piste sonore. Avec son concept, un morceau de musique ou un message sonore d’une minute peuvent ainsi être tatoués sur la peau.

https://www.youtube.com/watch?v=pOKqambf6As

Une technologie brevetée

L’Américain a breveté cette technologie et a fondé l’entreprise Skin Motion. Il cherche actuellement à former un réseau de tatoueurs certifiés Soundwave Tatoos. L’application capable de déchiffrer ces tatouages sonores sera officiellement lancée en juin 2017. En attendant, l’artiste a mis en place une liste d’attente pour les personnes intéressées.