De véritables gares routières pour les bus à Bruxelles

Belga / B. Doppagne

Le gouvernement bruxellois a décidé d’améliorer d’ici 2019 l’infrastructure de la gare du nord pour les autocars.

Le niveau -1  de la gare du nord sera réaménagé afin d’en faire une véritable gare routière (signalisation claire, salle d’attente de nuit, dortoir, douche pour les chauffeurs…).

Il a également été décidé de lancer la concertation avec la SNCB afin d’organiser, à court terme, aux abords de la Gare du Midi, une gare routière et un point d’information disposant d’une dizaine de quai d’embarquement pour ce type de véhicule. A moyen terme, le gouvernement bruxellois a décidé de créer une gare de bus internationale d’une capacité d’au moins 15 quais. Une étude de marché sera rapidement lancée.

Une clientèle jeune pour les bus internationaux

Ces mesures sont les premières concrétisations des conclusions de l’étude consacrée à la gestion et au développement de la circulation et du stationnement des autocars à Bruxelles. Selon Pascal Smet, on recense à Bruxelles près de 160 mouvements de car internationaux auprès des huit opérateurs actifs. La clientèle de ces lignes de bus vers la France, l’Allemagne, les Pays-Bas ou l’Angleterre a entre 20 et 30 ans.

Pour gérer au mieux les 25 à 50 mouvements par semaine vers le Maghreb, le gouvernement Vervoort a également approuvé la proposition de dédier un espace aux abords de la gare du midi afin de libérer l’espace en voirie rue de Stalingrad.