Apple va aussi tester des voitures autonomes

AFP / G. Lurie

Apple a reçu l’autorisation de tester des voitures autonomes en Californie. Un signe supplémentaire des ambitions du fabricant de l’iPhone dans l’automobile du futur.

Apple fait son entrée sur la liste des fleurons de l’automobile et de la technologie habilités à expérimenter des véhicules sans chauffeur. General Motors, Ford, BMW, Volkswagen, Tesla, Honda, Nissan, Mercedes-benz ou Google avait déjà reçu l’autorisation de tester des voitures autonomes. Le groupe s’engage ainsi dans la course à celui qui produira le premier en série une voiture autonome.

Officiellement, Apple est resté muet sur ses ambitions. Des rumeurs récurrentes affirment toutefois qu’il travaille sur un projet automobile baptisé « Titan ». S’il n’a jamais confirmé l’existence de ce programme, le Ceo Tim Cook a fait à plusieurs reprises des remarques susceptibles d’alimenter les spéculations.

 

Production en série d’ici quelques années

Il avait notamment évoqué, suite à un investissement dans la société chinoise de réservation de voiture avec chauffeur Didi, « des choses stratégiques que les deux entreprises peuvent faire ensemble sur la durée« . Mais le New York Times avait affirmé par la suite qu’Apple avait revu ses ambitions à la baisse et licencié du personnel dans le cadre d’une « réinitialisation » du projet Titan. Au lieu de chercher à concevoir et produire une voiture en intégralité, le groupe se concentrerait désormais sur les technologies permettant aux véhicules de conduire de manière autonome.

La plupart des grands constructeurs mais aussi beaucoup de groupes technologiques travaillent actuellement sur les véhicules autonomes, considérés avec l’électrique comme l’avenir de l’automobile. Les premières productions en série promises autour de 2020.