Le Futur est à nous : découvrez le projet Brussels Breathes

337

« Le Futur est à nous » est coordonné par la Fondation Roi Baudouin qui accompagne de jeunes créatifs dans le développement de leur projet pour Bruxelles. Chaque semaine, Metro vous présente l’un des participants.

D’origines écossaise et islandaise, Andri Haflidason a découvert Bruxelles il y a presque 10 ans. En débarquant dans la capitale belge, cet architecte de formation a été vraiment inspiré et a très vite dégainé son appareil photo. « J’ai été surpris d’une ville pleine de contrastes. » Cependant, le photographe était particulièrement interloqué par l’habituelle imagerie que véhiculait la ville. « Les images de Bruxelles sont toujours les mêmes : la Grand-Place, l’Atomium,… Mais je voulais montrer autre chose ce qu’on ne voit pas. » C’est pourquoi il lance son blog photographique « Brussels Breathes ». Des ambiances de rue, des détails du paysage, des quidams de passage,… Bref, Andri veut révéler la « vraie nature » de Bruxelles avec une folle envie de la partager.

Déjà très actif dans la vie culturelle bruxelloise en tant que coorganisateur du Brussels Electronic Marathon (autre projet participant à l’opération que nous évoquerons une prochaine fois), Andri a déjà diffusé ses photographies en éditant ses propres cartes postales mais il souhaite développer le projet. C’est pourquoi il a porté son projet devant le jury du « Futur est à nous ». Ce qu’il est venu chercher : le soutien et les contacts pour atteindre une plus large audience, à travers une exposition peut-être. Ce jeune Brusseleir, comme il se définit lui-même, poursuit son travail de dénicheur de ces moments « extraordinairement ordinaires » qui font de Bruxelles une ville vivante.

Pour en savoir plus, retrouvez Brussels Breathes sur Instagram et sur www.futurecitychampions.brussels

SHARE