Mastodon, le nouveau réseau social qui voudrait concurrencer Twitter

142

En panne de croissance, Twitter a multiplié les nouvelles fonctionnalités ces derniers mois. Mais le réseau social doit désormais faire face à un nouveau concurrent de poids : Mastodon.

Mastodon, un logiciel logiciel libre de microblogging, a donné naissance à un nouveau réseau social entièrement décentralisé qui rappelle énormément Twitter dans la forme. Créé à l’automne 2016, il compte pour l’instant encore peu d’utilisateurs, mais suscite un véritable engouement du fait de ses fonctionnalités innovantes.

Un logiciel open source

Ce logiciel libre est accessible depuis n’importe quel navigateur ou application mobile dédiée (sous Android et iOS). De fait, Mastodon peut être téléchargé puis installé sur un serveur afin de mettre en place un premier canal de communication (aussi appelé « instance »), lequel sert également de porte d’entrée vers un réseaux plus global baptisé « Fediverse ». Chacun peut ainsi créer sa propre instance thématique sachant qu’il est possible au final de communiquer avec n’importe quel autre internaute utilisant Mastodon dès lors qu’il est aussi connecté à Fediverse.

Une interface qui rappelle Tweetdeck

Côté interface, le logiciel rappelle Tweetdeck, l’application de comptes Twitter bien connue. Elle rassemble sur une même page sa propre timeline, ses notifications, un champs de recherche et même un fil local, correspondant à l’activité de l’instance sur laquelle l’utilisateur est inscrit, ou même global, regroupant tous les utilisateurs connectés sur Fediverse.

500 caractères VS les 140 caractères de Twitter

Ici, les tweets de 140 caractères maximum sont remplacés par des « pouets » pouvant atteindre les 500 signes. Comme sur Twitter, il est évidemment possible d’y inclure des emoji ou encore des photos/vidéos. Chacun de ces messages peut être configuré tant au niveau de la confidentialité (message public, privé ou direct) que sur de possibles avertissements sur leur contenu (le texte est alors masqué).

Des règles plus strictes

Alors que Twitter est fortement critiqué à propos du contenu qu’il laisse passer, Mastodon se veut beaucoup plus rigoureux. Ainsi la publicité excessive sera retirée, tout comme le contenu pornographique et d’extrême violence. Les auteurs de propos racistes, sexistes, xénophobes seront quant à eux bannis de la plateforme.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au moment de rédiger cet article, un peu plus de 60.000 utilisateurs sont recensés sur quelques dizaines d’instances. Il y a encore un chemin énorme pour arriver aux plus de 310 millions d’utilisateurs de Twitter, mais l’engouement est réel. La preuve : en raison de l’énorme demande actuelle, les inscriptions à Mastodon sont temporairement fermées.

 

SHARE