Les tendances des beaux jours

61
Marc Jacobs - AFP / Angela Weiss

Le printemps est à nos portes… Moins de deux semaines à tenir. Il est donc temps de donner un petit coup de fraîcheur à votre dressing, avec les tendances qui vont rythmer les six prochains mois de l’année.

 

Rose toujours

Si Pantone a désigné le ‘Greenery’ comme la couleur de l’année 2017, c’est bien le rose qui a fait l’unanimité sur les podiums des défilés printemps-été. Réinterprétée par les marques et créateurs, cette teinte symbolisant le romantisme, la joie ou encore la sensualité, fait son grand retour dans le vestiaire des femmes sous toutes ses nuances.

Tulle légère

Romantique ou mystérieuse? Il faudra choisir si vous êtes des adeptes des étoffes légères comme le tulle. Deux versions s’opposent: couleurs claires sur des pièces courtes en générale pour un rendu romantique, bohème, voire baby doll, ou teintes sombres et longueur maxi pour des effets de transparence.

Cuir et vinyle

S’ils n’ont jamais disparu, le cuir et le vinyle sont tout particulièrement présents depuis quelques saisons. Il sera très difficile de s’en passer cet été tant les marques en ont usé pour un effet rétro ou rock’n’roll. Manteaux, robes, tops, blousons long ou cours, jupes, trench, et pantalons : toutes les pièces du vestiaire féminin y passent.

Lamé et effet métallique

Ambiance futuriste, chic, rock et ultra-féminine, avec une multitude de lamés déclinés sur des robes essentiellement mais aussi sur des jupes, des pantalons, et des blousons. Une vraie tendance qui émerge.

Zoom sur le nylon

D’une façon générale, les matières plastiques sont de plus en plus utilisées par les créateurs et les ateliers, offrant un rendu streetwear ou sportswear selon les pièces choisies. Le nylon est donc au rendez-vous.

Imprimés rétro à gogo

Cette saison, la mode se veut rétro. Les années 60, 70 et 80 sont à l’honneur en termes de formes, de coupes et de matière, mais côté imprimés ce sont bien les seventies qui ont la cote. Bien évidemment proposés en total look pour un style très 70’s, ces imprimés prennent la forme de grosses fleurs ou plutôt d’une multitude de grosses fleurs ultra-colorées.

Porteurs de messages

Lettres, chiffres, logos, dessins XXL ou bons mots: les imprimés se transforment en messages cette saison. La mode streetwear joue à fond cette carte.

La folie du crop top

Le crop top a été la star des défilés printemps-été 2017. Nicholas K en a taillé des miniatures façon années 90 à New York, tandis qu’Alexander Wang en a fait l’un des principaux éléments de sa collection.

Pantalon large

Tandis que les tops rétrécissent, les pantalons s’allongent. La silhouette large et fluide est de retour. Les maisons françaises plébiscitent cet élément, tandis que Stella McCartney a fait du baggy un pantalon taille haute convenant à toutes les activités du quotidien.

Sequins et paillettes

Dans toutes les capitales de la mode, les sequins et les paillettes étaient de sortie. D’une humeur enjouée, les créateurs semblent tous avoir écouté la même playlist disco pour s’inspirer. Elie Saab – AFP / A. Jocard

La touche sportswear

Bien que féminines et tout en sensualité, les collections se sont souvent rehaussées d’une touche sportswear qui se traduit par des détails tels qu’une forte présence des zips, des capuches, des poches et des sneakers. Les robes plissées, également empruntées à l’univers du sport, ont également été appréciées.

Le pouvoir des fleurs

Symbole du printemps, les fleurs ont trouvé le chemin des robes et des pantalons. Souvent présentes sous la forme d’imprimés, elles ont également été utilisées sous forme brodée ou en s’attaquant directement à la forme d’une manche ou au bas d’une jupe.

Des soutiens-gorge ou pas

Beaucoup en ont fait des hauts, parfois agrémentés d’une veste, comme Michael Kors, Tory Burch ou Phillip Lim. Certains, comme Alexander Wang ont eu recours à des formes géométriques. Dans la collection Saint Laurent, Anthony Vaccarello ne s’en est pas encombré. La poitrine apparaît sous les hauts transparents, parfois camouflée par une veste de smoking.

SHARE