Beci doute du plan Good Move

Belga / T. Roge

Les employeurs bruxellois se disent peu convaincus de la réalité de Good Move. Ce processus participatif au sujet de l’élaboration du plan de la mobilité de la Région a été lancé par le ministre bruxellois de la mobilité, Pascal Smet.

L’organisation patronale Beci s’est inquiétée hier du peu de possibilités offertes par le site web visant à recueillir les avis au sujet du prochain plan de mobilité de la région bruxelloise. Elle regrette qu’une seule question soit posée aux participants. Pour son administrateur délégué, Olivier Willocx, la participation se révèle surtout illusoire. «Il est difficile de croire, dans ce contexte, que des solutions efficaces sont en cours d’élaboration pour relever les défis de la mobilité», déplore-t-il.

Un nouveau plan pour la mobilité à Bruxelles

Depuis le 22 février dernier et jusqu’à l’automne, les usagers peuvent s’exprimer sur les moyens de concrétiser les priorités du Plan Régional de Développement Durable en la matière. Le ministre en charge du dossier, Pascal Smet (sp.a), avait annoncé l’initiative Good Move. Il souhaite une «participation originale maximale». Malgré les problèmes pointés par Beci, le cabinet du ministre assure que l’objectif reste de consulter un maximum de citoyens et d’organisations. Le site internet sera adapté au cours des prochains jours afin de résoudre les problèmes.