Le streaming payant booste le marché de la musique en Belgique

Photo Martin Dimitrov/Istock.com

Le marché de la musique a connu une croissance de 6,9% en 2016 pour représenter 117,88 millions €, selon les chiffres diffusés mardi par la fédération des producteurs et distributeurs BEA Music.

Cette progression est essentiellement à mettre au crédit du streaming payant, qui a bondi de 64,3% l’année passée, même si l’essentiel des revenus provient encore des ventes physiques (CD, DVD et vinyles) qui constituaient 53,6% du marché.

La musique en ligne est de plus en plus populaire en Belgique, puisque sa part de marché est passée de 37% en 2015 à 46% l’année passée. De plus en plus de Belges optent ainsi pour un abonnement payant à une plateforme de streaming comme Spotify, Deezer ou Apple Music.

Il y a encore de la marge

Le streaming premium constituait ainsi 33% des recettes l’année passée. Conséquence de cette augmentation, les revenus générés par les téléchargements payants ont diminué pour ne plus représenter que 13%.

« Le pic de la musique en streaming payante est loin d’être atteint et comparé à d’autres pays, il existe encore un grand potentiel de croissance en Belgique« , explique Olivier Maeterlinck de BEA Music. Ainsi, en Suède, berceau de Spotify, le streaming premium comptait pour 86% des revenus l’année passée.

Malgré une baisse des ventes de 7,2%, les revenus tirés des CD, DVD et vinyles constituent encore 54% du marché de la musique en Belgique. Le CD se taille la part du lion, avec 47% du marché.

C’est le duo belge de DJ Like Mike & Dimitri Vegas qui sont les rois du streaming chez nous. C’est en effet eux qui ont le répertoire le plus écouté en Belgique, comme nous vous l’annoncions ici.