La SNCB va tester une caméra de surveillance dynamique

70

La SNCB a commencé à utiliser une caméra de surveillance dynamique à la gare de Bourg-Léopold, dans le Limbourg, annonce la compagnie ferroviaire vendredi.

Commandée à distance, cette caméra a pour objectif de dissuader les vandales et les personnes qui traversent les voies. Il est possible que ce système soit étendu à d’autres gares à l’avenir.

Aspect préventif

Cette caméra, qui permet une vision à 360 degrés, est juchée sur une remorque placée au milieu du quai. Elle a un aspect préventif: dissuader le vandalisme et les traversées de voies. Mais elle peut aussi être utilisée dans une perspective répressive: les images sont directement envoyées à la salle de contrôle située à Bruxelles et peuvent être utilisées par la police à sa demande. La caméra, contrôlée depuis Bruxelles, est également équipée d’un détecteur de mouvement lui permettant de pivoter automatiquement.

Lutter contre le vandalisme

A ce stade, il s’agit d’un projet pilots. La SNCB espère pouvoir acquérir d’autres caméras similaires, notamment pour lutter contre les tags dessinés sur les trains à l’arrêt dans les gares de formation ou pour surveiller une gare ou un point d’arrêt connaissant une forte affluence ponctuelle.

SHARE