Bruxelles soigne son environnement

160

La Ministre bruxelloise de l’Environnement Céline Fremault a récompensé hier les 32 projets, lauréats du dernier appel à projets de Be Planet. Mobilité, l’énergie, l’alimentation, la consommation, biodiversité… Cette fondation récolte des fonds, soutient et accompagne des initiatives citoyennes favorables à l’environnement et à une transition écologique de la capitale. Sélection.

Park to Park


La capitale bruxelloise est régulièrement critiquée pour ses bouchons et ses problèmes de mobilité. Lieu d’arrivée pour de nombreux automobilites, Bruxelles regorge de parkings peu éco-friendly. L’idée de Park to park est de transformer ces lieux arides en espaces verts «où l’on pourrait s’adonner à l’agriculture urbaine». Les porteurs de l’initiative désirent que les automobilistes transforment leurs lieux de stationnement en quartier durable avec des «conséquences positives sur la mobilité, la pollution de l’air et les nuisances sonores en ville.

Vélo M2

Dans la même veine que «Park to Park», Vélo M2 surfe sur la vague de la mobilité. L’association entend promouvoir le «bakfiets» ou «vélo porteur» dans les rues de la capitale, déjà engluer dans une mobilité compliquée. Le principe? Outre la promotion pour ce moyen de locomotion alternatif, ce projet propose de pédaler pour alimenter une plateforme en énergie renouvelable pour différente application. On peut envisager l’utilisation d’un fablab mobile, celle d’un cinéma en plein air ou tout autre événement local. Prochaine étape: les inventeurs veulent développer des modules pour l’énergie éolienne et solaire et trouver un moyen de stocker cette énergie pour un usage futur.

Bûûmplanters

BELGA / V LEFOUR

Rendre Bruxelles plus vert, au sens propre comme au figuré. C’est le défi que s’est lancé le collectif Bûûmplanters qui plante des arbres dans toute la capitale afin de sensibiliser ses habitants à l’importance de la biodiversité en ville. Buissons, plantes grimpantes, haies, arbres… chaque graine implantée sur une terrasse ou une façade, sur un mur ou dans un jardin est une victoire qui pour ce projet qui entend mobiliser au minimum 100 citoyens et cinq collectivités (écoles, maisons de repos, centres culturels, entreprises…).

Foodwe

Le gaspillage alimentaire est un réel problème de société à l’heure où de nombreux ménages peinent à joindre les deux bouts. raison pour laquelle l’ASBL Foodwe, crée en 2014 par un groupe d’amis, a mis sur un pied une plateforme qui regroupe les invendus ou les surplus des agriculteurs qui peuvent donner ou revendre à prix réduits leurs produits. Foodwe se veut l’intermédiaire entre les agriculteurs et les acteurs de l’aide alimentaire (banques alimentaires, associations caritatives, CPAS, épicerie sociales.

Ecoscénique

Parce qu’un comportement durable et écologique passe aussi par une éducation à la problématique, Ecoscénique a mis sur pied un spectacle sur les pesticides afin de sensibiliser le rgand public et le monde agricole aux danger de leur usage intensif.

SHARE