Test Just Dance 2017 : Alors on danse

Après s’être essayé au chant avec Just Sing, la série Just Dance est de retour avec ce qu’elle sait faire de mieux: nous faire danser.

Pour cette édition 2017, Ubisoft applique à la lettre l’adage «on ne change pas une recette qui gagne». Depuis quelques années, Just Dance n’a quasiment pas évolué. Le joueur doit reproduire les chorégraphies effectuées par des danseurs à l’écran. Seul, c’est un moyen efficace et agréable de faire du sport devant sa télé. À plusieurs, c’est une partie de plaisir assurée et une soirée entre amis réussie. Et si avant il fallait obligatoirement disposer d’une caméra ou d’un détecteur de mouvements pour en profiter, depuis l’année passée, on peut utiliser son smartphone. Les joueurs peuvent ainsi danser leur smartphone à la main, sans avoir besoin d’autres accessoires (car oui, le tutu rose n’est pas indispensable).

Visuellement, cet opus ressemble aux précédents. Il faudra se tourner vers la liste des chansons pour trouver des différences. Au programme des 41 nouveaux morceaux, des hits du moment comme Major Lazer et The Weekend, des tubes du passé comme «What is Love» et «I Love Rock’N’Roll» et des morceaux décalés comme «Dragostea Din Tei» de O-Zone.

Mais Just Dance 2017 réserve aussi quelques surprises plutôt sympas. C’est le cas du nouveau mode «Just Dance Machine». Enlevé par un extraterrestre, le joueur devra enchaîner des styles de danse du monde entier pendant deux minutes. Enfin, l’achat du jeu donne accès à trois mois gratuits à Just Dance Unlimited, soit un catalogue de plus de 200 morceaux supplémentaires issus des précédentes éditions.

Malgré l’absence de grosses nouveautés, Just Dance 2017 est toujours aussi efficace et reste la référence en matière de jeu de rythme. Seul ou à plusieurs, il saura vous faire danser devant votre télé et animer vos soirées entre amis.

 

REVIEW OVERVIEW
Just Dance 2017