Brésil: décès du cardinal Evaristo Arns, ex-opposant à la dictature

47
Brésil: décès du cardinal Evaristo Arns, ex-opposant à la dictature

Le cardinal brésilien Evaristo Arns, archevêque à la retraite de Sao Paulo qui dénonça la torture sous la dictature dans les années 70, est mort mercredi à l’âge de 95 ans des conséquences d’une pneumonie. « Le cardinal Paulo Evaristo Arns, a remis sa vie à Dieu », a annoncé dans un communiqué l’actuel archevêque de Sao Paulo, Mgr Odilo Scherer, rappelant « les 71 ans de sacerdoce, les 50 ans d’épiscopat et les 43 années dans la fonction de cardinal » du prélat. Mgr Arns était hospitalisé depuis le 28 novembre pour des problèmes pulmonaires mais son état a empiré avec des complications rénales, selon ses médecins.

Cinquième de 13 enfants d’immigrants allemands, Paulo Evaristo Arns est né en 1921 à Forquilhinha, Santa Catarina (sud du Brésil). Il entre dans l’ordre des Franciscains en 1939. Licencié en théologie et en philosophie, il est ordonné prêtre en 1945 et va ensuite étudier les lettres et la pédagogie à la Sorbonne où il obtient son doctorat. Il a publié 57 livres.

Dans les années 60-70, il fut évêque et archevêque de Sao Paulo où il a été à l’initiative d’innombrables projets en faveur des pauvres. Sous la dictature militaire (1964-85), Mgr Arns a milité en faveur des droits de l’Homme, contre les tortures. En janvier 1971, tout juste nommé archevêque, il dénonce la torture de deux agents pastoraux, le prêtre Giulio Vicini et l’assistante sociale Yara Spadini. La même année, il soutient « l’évêque rouge », Helder Camara, et son collègue Mgr Waldyr Calheiros qui étaient sous pression du régime militaire. Le militant argentin des droits de l’Homme et Prix Nobel de la Paix en 1980 Adolfo Perez Esquivel a dit avoir été « sauvé deux fois » par Mgr Arns pendant la dictature au Brésil.

En 1985, ce prélat a fondé la Pastorale de l’Enfance, avec le soutien de sa soeur, Zilda Arns, morte dans le tremblement de terre de 2010 en Haïti, où elle effectuait des travaux humanitaires. Il a reçu de nombreux prix et hommages au Brésil et à l’étranger pour ses actions.

source: Belga

 

SHARE