Nouvelle demande de complément d’enquête pour l’accident de Schellebelle

Belge / N. Maeterlinck

La chambre du Conseil de Termonde ne pourra pas boucler mardi, après 3 ans et demi d’enquête, le dossier concernant l’accident de train survenu à Schellebelle le 4 mai 2013.

Une des parties a déposé vendredi une requête de complément d’enquête, rapporte dimanche la section termondoise du parquet de Flandre orientale.

Le parquet a récemment précisé qu’il demanderait mardi une extinction de l’action publique en raison de la mort du conducteur du train, seul responsable des faits. L’homme roulait à 84 km/h dans une portion pourtant limitée à 40 km/h. L’enquête n’a par ailleurs détecté aucune défaillance technique ou lacune de sécurité.

Une des parties concernées a finalement déposé une requête de complément d’enquête vendredi dernier. «Le président de la chambre du Conseil se prononcera en première instance sur la recevabilité de la requête», a indiqué la magistrate de presse du parquet de Flandre orientale Caroline Jonckers. «Elle sera ensuite transmise au parquet, qui à son tour rendra son avis sur la recevabilité ainsi que sur le fond.» Le juge d’instruction décidera alors quelle suite donner à la requête.