Laurence Fishburne dans la peau de Mandela

« Madiba », mini-série consacrée à l’ancien président sud-africain, sera diffusée à partir du 1er février sur la chaîne américaine BET Networks. Laurence Fishburne a prêté ses traits au leader, symbole de la lutte contre l’apartheid.

La fiction, découpée en trois parties diffusées les 1er, 8 et 15 février, s’attardera sur le combat de Nelson Mandela au début des années 60 contre les lois ségrégationnistes en place en Afrique du Sud. Elle reviendra sur son implication dans la lutte contre l’apartheid au sein de l’ANC, le Congrès National Africain, mouvement interdit en 1961.

Après des années de lutte pacifique, l’organisation se durcit et décide de mener des campagnes de sabotage contre des installations publiques et militaires. En 1962, Nelson Mandela est arrêté et condamné à la prison à perpétuité. Il devient alors le symbole de la lutte pour l’égalité raciale, dans son pays mais également au-delà des frontières sud-africaines. Après 27 ans passés derrière les barreaux, il est finalement relâché en 1990. Trois ans plus tard, il obtient le Prix Nobel de la paix pour son appel à la réconciliation. En 1994, il est élu Président de l’Afrique du Sud, suite aux premières élections nationales non-ségrégationnistes de l’histoire du pays.

De multiples adaptations

La vie de Nelson Mandela, mort en 2013, a déjà fait l’objet de multiples adaptations au grand et petit écran. Après Danny Glover, Sidney Poitier, Dennis Haysbert, Morgan Freeman ou Idris Elba, c’est Laurence Fishburne qui l’incarne dans cette mini-série inspirée par les ouvrages de l’ancien homme d’Etat, « Conversation avec moi-même » et « Pensées pour moi-même ».

Orlando Jones (« Sleepy Hollow »), David Harewood (« Homeland ») et le Suédois Michael Nyqvist (« Millénium ») l’accompagnent devant la caméra. « Madiba » a été réalisé par Kevin Hoods, grand spécialiste des séries télévisées (« Prison Break », « Bones », « The Good Wife »), à partir d’un scénario de Paul Webb, qui avait déjà participé à l’écriture de « Selma », long-métrage sur un autre symbole de la lutte pour l’égalité et les droits de l’homme, Martin Luther King.

Laurence Fishburne affirme ses convictions

Laurence Fishburne affirme lui aussi de plus en plus ses convictions. Cette année, il a participé à « Roots », remake de la saga culte des années 70 centrée sur une famille d’esclaves. Il est également apparu dans la comédie d’ABC « Black-ish » qui évoque le quotidien d’afro-américains. L’acteur n’en oublie pas pour autant le cinéma. Après « Batman v Superman : L’Aube de la justice », sorti au printemps dernier, il sera à l’affiche le 28 décembre de la romance de science-fiction « Passengers », aux côtés de Jennifer Lawrence et Chris Pratt.

Pour regarder un extrait de « Madiba »Bet.com/video/madiba