Lego se scinde pour rester en famille

248

Le géant danois du jouet Lego a annoncé une scission qui doit permettre de maintenir à long terme la propriété de la célèbre marque dans les mains de la famille fondatrice, les Kirk Kristiansen.

La scission crée une nouvelle entité, Lego Brand Group, qui doit «protéger et développer la marque», dans les jouets, mais aussi dans la Fondation Lego, les parcs Legoland ou encore avec des accords de licence.

Les descendants d’Ole Kirk Kristiansen, charpentier danois qui avait créé un fabricant de jouets en bois en 1932 et breveté la fameuse brique plastique en 1954, ont affirmé dans un communiqué leur «engagement fort au maintien d’un actionnariat familial actif».

Ils ont confié la direction de cette entité à leur homme de confiance, Jørgen Vig Knudstorp, qui dans cette nouvelle organisation sera président de Lego Group et non plus directeur général.

Le premier directeur étranger

Lego Group, l’industriel qui fabrique les jouets Lego, a annoncé de son côté avoir promu directeur général le Britannique Bali Padda, qui était jusque-là directeur des opérations. Il est le premier étranger à diriger cette entreprise.

Lego était passé près du dépôt de bilan au début des années 2000, après une diversification manquée. M. Vig Knudstorp, premier dirigeant qui n’était pas issu de la famille fondatrice, l’a redressé de manière spectaculaire depuis qu’il a pris les rênes en 2004.

La famille Kirk Kristiansen, en restant actionnaire de Lego Group via la fondation familiale Kirkbi (75%) et la fondation Lego (25%), a fortement bénéficié de sa réussite.

Le magazine Forbes estimait en juin que Kjeld Kirk Kristiansen, 68 ans, et directeur général de 1979 à 2004, détenait la 65e fortune mondiale, à 12,5 milliards de dollars.

En avril, celui-ci avait passé le témoin à la quatrième génération en laissant à son fils Thomas, 37 ans, le poste de vice-président de Lego Group.

 

Lire aussi : http://fr.metrotime.be/2016/07/10/must-read/lhistoire-de-lego-en-images-et-en-dix-dates-cles/