Triste spectacle lors du derby wallon

Les étincelles ne manquent jamais lors du derby wallon entre Charleroi et le Standard de Liège. L’édition d’hier a malheureusement tenu toutes ses promesses. La rencontre a dû être interrompue à 1-3 en raison du comportement des supporters des deux clubs qui prenaient les joueurs adverses pour cible.

La rencontre entre Charleroi et le Standard a été définitivement arrêtée par l’arbitre Serge Gumienny à la 68e en raison du comportement des supporters de Charleroi et du Standard.

En seconde période, juste après le deuxième but du Standard inscrit par Belfodil (51e), Serge Gumienny avait marqué déjà le coup suite aux jets de pétards et de briquets provenant de la tribune du Standard. Les joueurs étaient restés sur le terrain et le match avait repris quelques minutes après.

La partie a été une seconde fois été interrompue à la 58e après le troisième but du Standard, marqué par Orlando Sa (57e), alors que les supporters du Standard bombardaient à nouveau le gardien de Charleroi, Nicolas Penneteau, de projectiles et de pétards. Les joueurs ont alors été renvoyés aux vestiaires.

Trois interruptions

Aleksandr Jankovic, l’entraîneur du Standard, et des joueurs ont tenté de calmer les supporters liégeois, sans succès. Cette interruption a duré une dizaine de minutes.

Dix minutes plus tard, c’était au tour des supporters de Charleroi de lancer des projectiles sur le gardien du Standard, Guillaume Hubert. Un gobelet de bière a atterri d’ailleurs sur le portier carolo et un fumigène a éclaté ensuite près de lui, obligeant Serge Gumienny à arrêter définitivement la rencontre, à la 68e.

Quelles conséquences?

« La sécurité des joueurs ne pouvait plus être garantie », a justifié l’arbitre au micro de Play Sports.  » Je vais noter tous les faits dans mon rapport. Ils sont clairs. Les supporters du Standard ont jeté des projectiles vers le gardien Penneteau. Ensuite, nous avons demandé d’arrêter via le speaker du stade. En deuxième instance, nous sommes rentrés à l’intérieur et avons attendu assez longtemps pour que les esprits se calment. Nous avons encore passé un appel en expliquant que si cela se produisait à nouveau, le match serait arrêté définitivement. Malheureusement, c’est arrivé encore une fois.« 

Les rapports de Serge Gumienny et du délégué de la fédération qui en tribune seront envoyés au Comité Sportif, qui décidera de l’issue de la rencontre et des éventuelles sanctions qui suivront», a réagi Thibault De Gendt, directeur de la compétition à l’Union belge.