Charles Gilles-Compagnon: De passionné de cuisine à Youtubeur célèbre

708

 

Lauréat du concours « Launching People» de Samsung, Charles Gilles-Compagnon se lance dans une nouvelle aventure. Suivi par plus d’1,5 million d’abonnés sur sa chaîne YouTube «Fast Good Cuisine», il dévoile aujourd’hui quelques-unes de ses recettes dans un livre à son image. Un projet qui précède également le lancement de son site internet et d’une application mobile.

Vous vous êtes lancé en 2012 comme youtubeur cuisine. Comment vous est venue cette idée?

«La cuisine c’est quelque chose que j’aime depuis tout petit parce que j’adore manger. Avec mon père on faisait beaucoup de cuisine italienne et avec ma mère c’était plus de la cuisine alsacienne. J’ai aussi fait des stages dans différentes cuisines. J’ai tout de suite su que c’était cela que je voulais faire, c’était une évidence. Quand j’étais au lycée hôtelier, tous mes amis qui étaient à la fac m’appelaient pour me demander de l’aide parce qu’ils ne savaient pas cuisiner.»

C’est comme ça qu’est née la chaîne YouTube?

«Oui. Ils m’ont tous demandé que je leur apprenne à faire du poulet KFC, des hamburgers… des trucs comme ça. Du coup, je me suis dit que j’allais faire une vidéo sur YouTube pour qu’ils puissent la partager. Au début, je n’étais pas dans l’optique de me dire que j’allais faire une chaîne pour avoir tant d’abonnés ou de vues.»

« La première année j’avais 25.000 abonnés et là je suis à 1,5 million. »

À quel moment cela a-t-il pris de l’ampleur?

«Avec ma première vidéo, la recette du poulet KFC. Au bout d’une semaine je commençais à recevoir des messages d’inconnus me félicitant et me lançant plein de défis à réaliser, comme les cookies de chez Subway. Ça a commencé comme ça. J’ai débuté la chaîne au mois de septembre et à partir de janvier j’ai essayé de faire des vidéos de façon plus régulière, trois fois par semaine. La première année j’avais 25.000 abonnés et là je suis à 1,5 million.»

Vous vivez de ça aujourd’hui?

«Oui. En un an ça a totalement changé. Je suis passé de l’amateur à un statut beaucoup plus professionnel. Du petit youtubeur qui faisait ses vidéos dans sa cuisine pour ses potes à un personnage public qui est souvent sollicité pour pas mal d’actions. J’ai pu travailler avec des grands chefs, avec des marques et même voyager.»

Comment sélectionnez-vous vos recettes?

«Aujourd’hui, je sélectionne beaucoup en fonction de ce que mes abonnés souhaitent. Il y a une grande partie de cuisine street food, très rapide et simple à faire. Ensuite, j’ai mes recettes «exceptionnelles», des recettes XXL, des défis un peu dingues que les internautes me lancent. J’ai fait, par exemple, un Kinder Bueno white XXL de trente centimètres. Ce sont vraiment des vidéos qui font beaucoup de vues. Puis à côté de ça, j’ai aussi une partie avec des recettes un peu plus saines.»

Pourquoi ce choix de recettes healty en plus de la street food?

«En fait, pendant mes deux années de YouTube j’ai aussi pris goût au sport et à la nutrition. L’objectif c’est donc d’abord de faire découvrir la cuisine pour ensuite faire accéder à des recettes plus saines. Lorsque l’on cuisine un burger maison avec de bons produits, ça change complètement le résultat. Pour les personnes qui veulent vraiment aller plus loin, j’ai des vidéos plus ciblées pour une diète stricte dans lesquelles je vais donner des conseils afin d’atteindre des objectifs un peu plus sportifs.»

Pourquoi avoir décidé de publier un livre ?

«C’est un projet que j’ai depuis un an et demi-deux ans. Comme je ne pouvais pas faire de rencontres avec mes abonnés, je me suis dit que si je faisais un livre cela me permettrait de rencontrer mes fans et surtout d’avoir un support. C’est important pour un chef.»

Comment gère-t-on le succès au quotidien?

«Il y a une seule chose qui a vraiment changé depuis que j’ai passé le million d’abonnés, qui est un peu le cap de popularité, c’est le regard des autres. D’un coup, plusieurs personnes ont commencé à employer des mots comme ‘star’ ou ‘personnalité’. Moi, je me considère toujours comme le même.»

« Mon projet, à terme, c’est d’ouvrir une chaîne de restauration. Quand j’ai commencé la cuisine »

Après la chaîne YouTube, le livre ou encore le site, comment voyez-vous la suite?

«Mon projet, à terme, c’est d’ouvrir une chaîne de restauration. Quand j’ai commencé la cuisine, j’avais pour idée de faire le schéma classique, travailler et faire un restaurant gastronomique. C’était mon rêve. Mais je me suis rendu compte que cuisiner pour 1% de la population qui a les moyens de venir chez toi, ce n’est pas ce que je veux. Je souhaite faire de la cuisine pour un maximum de personnes, faire découvrir ce que j’aime, des choses simples et des bons produits pour ne pas perdre le goût des bonnes choses. Cuisiner c’est important. C’est pour ça que j’ai fait ce livre. Peu importe ce que vous allez cuisiner, cuisinez! Commencez par là et après ça viendra tout seul.»

510in0k9mkl-_sx258_bo1204203200_

«Fast Good Cuisine. Les recettes rapides, simples et saines», Charles Gilles-Compagnon, éditions Michel Lafon, 127 pages, 12,95€