« Au-delà de l’impossible »: L’enquête fantomatique et scientifique de Didier Van Cauwelaert

Ph. AFP / L. Bonaventure

Ce n’est pas la première fois que Didier Van Cauwelaert traite du sujet. La communication avec l’au-delà et la conscience, après la mort, qui continue à transmettre des informations sont des questions qui interpellent l’auteur depuis des années. Dans son nouveau livre « Au-delà de l’impossible », Didier Van Cauwelaert tente d’y apporter des réponses, voire des preuves, à travers l’apparition de deux grands génies scientifiques : Albert Einstein et Nikola Tesla.

Outre ses réflexions sur l’au-delà, qu’il appuie dans son premier chapitre par des expériences et des faits scientifiques, c’est un personnage incroyable que nous décrit l’auteur. Nikola Tesla, ce scientifique qui a été traîné dans la boue, est un personnage complexe et intriguant. Ce grand scientifique, qui voulait mettre à la disposition de l’humanité une énergie inépuisable, non polluante et gratuite, a vu ses rêves s’envoler. Il a été lynché sur la place publique. On comprend bien qu’il était, et est toujours, impensable pour les dirigeants de laisser un tel projet se réaliser.

C’est donc une enquête à deux niveaux que nous livre Didier Van Cauwelaert dans « Au-delà de l’impossible ». Il nous présente d’un côté un personnage hors norme et nous interroge, de l’autre, sur la possibilité de communiquer avec les défunts. Rêve, utopie ou réalité? A chacun son interprétation!

 

9782259248389«Au-delà de l’impossible>», de Didier Van Cauwelaert, éditions Plon, 312 pages, 19,90€ 4/5