La Wallonie interdit les sacs plastiques

Belga / N. Lambert

Dès jeudi, vous ne pourrez plus recevoir en caisses de sacs plastiques pour emballer vos achats. La Région wallonne est la première région à interdire ces déchets qui pèsent sur notre environnement.

Le décret du ministre wallon de l’Environnement Carlo Di Antonio, paru au Moniteur le 9 juillet 2016, laisse toutefois une période de transition. «<UN>Une seconde pour fabriquer un sac plastique. 20 minutes d’utilisation. Des décennies de pollution. Voilà qui résume la raison d’être de cette mesure<UN>», expliquait récemment le ministre.

Quels sont les sacs interdits ?

Dès le 1er octobre, l’interdiction wallonne vise spécifiquement les sacs en plastique à usage unique disponibles en caisse, qu’ils soient gratuits ou payants. On vise spécifiquement le pastique léger d’une épaisseur inférieure à 50 microns. Et cela concerne également tous les types de plastiques, y compris ceux annoncés comme biodégradables ou compostables.

Qui est concerné ?

Tous les commerces sont concernés, de la grande distribution à l’artisan sur le marché. Ils bénéficient néanmoins d’une possibilité d’écouler d’ici le 1er décembre 2017 leurs stocks de sacs personnalisés à l’enseigne du magasin achetés avant le 9 juillet 2016. Les particuliers aussi sont invités à ne plus utiliser ces emballages et d’utiliser d’autres conditionnements (en tissu, en papier, en carton,etc.). Le message que le gouvernement souhaite faire passer est de limiter l’usage de ces sacs qui finissent souvent dans les dépôts sauvages.

Quels emballages restent autorisés ?

Momentanément, les sacs donnés en rayons, pour emballer les fruit et légumes ou des produits humides, restent autorisés. Mais le cabinet Di Antonio nous assure que des discussions sont en cours avec le secteur pour trouver d’autres emballages. De même, les papiers plastifiés qui emballent viandes, poissons ou fromages du détaillant restent autorisés.

Que faire des sacs plastiques que j’ai chez moi ?

Les jeter ou les réutiliser comme sac poubelle en cuisine, par exemple. Petit à petit, ce stock s’écoulera.