Des excuses après la diffusion de conseils de maquillage pour femmes battues à la télé marocaine

La chaîne publique 2M a fait ses excuses après la diffusion d’une vidéo expliquant aux femmes battues comment cacher leurs blessures. Une séquence qui a suscité de nombreuses réactions sur internet.

Alors que vendredi dernier se tenait la journée internationale pour l’élimination des violences faites aux femmes, celle-ci rappelant qu’une sur trois avait déjà fait l’expérience de violences sexuelles et/ou physiques et qu’une sur 20 avait déjà été violée, une chaîne marocaine a fait polémique en abordant le sujet d’une manière particulière.

Appendre à cacher ses blessures

La chaîne publique 2M a  dû présenter ses excuses après la polémique autour d’une vidéo diffusée mercredi matin dans son émission Sabahiyate.  Le 23 novembre, cette dernière est revenue sur le sujet de la violence faite aux femmes en proposant comme « solution » au problème, un tutoriel de maquillage permettant de masquer les traces d’ecchymoses sur le visage des femmes battues.

Fond de teint, anti-cerne, « poudre verte » pour « les zones rouges », « pinceaux de petites tailles pour ne pas irriter cette zone », la maquilleuse Lilya Mouline expliquait en direct, sur le visage d’une jeune femme aux fausses blessures, le b.a.-ba des techniques permettant de camoufler un oeil au beurre noir. Une manière de « poursuivre [leur] vie et même vous rendre à votre travail sans avoir de souci à vous faire ».

Delete dis 2M.mavia https://twitter.com/AidaAlami

Posted by Ghizlane Radi on Friday, 25 November 2016

La polémique

Une séquence qui est plutôt mal passée du côté des internautes qui s’en sont pris à la chaîne sur les réseaux sociaux.

Des excuses

Face à la polémique, la présentatrice est revenue sur le sujet de l’émission en tentant de justifier la séquence auprès du site Yabiladi: « On est là pour essayer de donner des solutions à ces femmes qui, les pauvres, mettent leur vie sociale de côté, pendant une période de 2 à 3 semaines, le temps que leurs blessures disparaissent. Ces femmes là ont déjà été soumises à une humiliation morale et n’ont pas besoin de subir le regard d’autrui ». Elle rajoute par ailleurs: « Les femmes ont honte de sortir dans la rue avec des bleus sur le visage. En plus de ce qu’elles ont vécu, doivent-elles être mises de côté et enfermées chez elles le temps que ces bleus partent? ».

La chaîne publique a quant à elle décidé de présenter ses excuses  jugeant la « rubrique complètement inappropriée », comportant « une erreur d’appréciation éditoriale compte tenu de la sensibilité et de la gravité du sujet de la violence faite aux femmes ». La chaîne a également remercié les personnes « qui, à travers les réseaux sociaux, ont fait preuve d’une vigilance à laquelle la chaîne est très attentive » tout en s’engageant à « prendre les mesures nécessaires envers les personnes responsables de cette erreur et à renforcer les outils de contrôle et d’encadrement à ce sujet ».