La frontière entre la Belgique et les Pays-Bas modifiée

Ph. Google Maps

Lors de la visite de trois jours du couple royal aux Pays-Bas, Belges et Néerlandais vont conclure un traité modifiant la frontière entre les deux voisins. La Belgique reçoit trois hectares, les Pays-Bas en acquièrent seize.

Le roi Philippe et la reine Mathilde effectuent une visite de trois jours aux Pays-Bas dès ce lundi. Elle a pour but de mettre en évidence les «relations exceptionnelles» entre les deux pays, souligne le palais. Il s’agit de la première rencontre officielle dans le cadre d’une visite étatique entre les deux couples royaux entrés en fonction en 2013, la dernière visite d’État officielle belge aux Pays-Bas datant de 2000.

Une décision purement pratique

L’événement le plus notable de la visite sera la signature lundi au palais royal d’Amsterdam d’un traité modifiant la frontière entre les deux pays. À la suite de la modification du cours de la Meuse, la Belgique va donner 16,37 hectares aux Pays-Bas qui va rendre 3,09 hectares au plat pays.

Le changement aura lieu sur le territoire de la commune de Visé où la Meuse fait office de frontière naturelle avec les Pays-Bas. Suite à des travaux opérés depuis les années 60, il apparaissait plus pratique de redessiner la frontière pour une gestion plus aisée du territoire quelque peu modifié. Aucun citoyen ne changera de pays suite à ce traité puisqu’il s’agit d’un territoire non habité en bord de fleuve.