Test Dishonored 2 : L’infiltration dans toute sa splendeur

Quatre ans après la sortie du premier épisode, Dishonored est de retour. Le jeu d’Arkane Studios conserve son mélange d’action et d’infiltration dans un univers steampunk et revient dans une suite très réussie.

En 2012, avec Dishonored, les Français d’Arkane Studios avaient réussi à créer une aventure prenante dans laquelle le joueur pouvait choisir une approche discrète ou au contraire utiliser la force. Après quatre ans de travail, ils reviennent, bien décidés à faire encore mieux que le premier opus.

dishonored-2-2

Cette nouvelle aventure s’inscrit dans la continuité de l’histoire de Dishonored, sans pour autant nécessiter d’avoir joué au premier épisode pour comprendre le scénario. Alors que l’impératrice Emily Kaldwin règne sur son empire du milieu du 18e siècle, la maléfique Delilah a utilisé la magie noire pour s’emparer du trône. Votre mission sera de changer le destin de l’Empire et de faire remonter Emily sur le trône. La première nouveauté est de pouvoir sélectionner son personnage. Allez-vous choisir Corvo Attano, le protecteur royal du premier épisode, ou allez-vous opter pour un peu de nouveauté et de féminité en incarnant sa fille, Emily?

L’infiltration à l’honneur

Comme pour Dishonored 1, le studio a beaucoup travaillé sur l’univers du jeu et l’ambiance qui s’en dégage. Entre éléments du passé et du futur, on évolue dans un monde mystérieux où règnent la violence, la pauvreté mais aussi les innovations technologiques.

dishonored-2-3

Côté gameplay, Dishonored 2 laisse la liberté de choisir son approche: la discrétion ou la manière forte. Mais dans la pratique, la furtivité et l’infiltration restent conseillées. Les munitions sont rares et les corps à corps peuvent rapidement être fatals. La plupart du temps, on se retrouve donc accroupi, à se faufiler entre les ennemis en essayant de ne pas se faire remarquer. Il en ressort une réelle tension, quelques frissons et d’excellentes sensations. Dishonored2 s’adresse surtout aux amateurs d’infiltration et aux joueurs qui savent se montrer patients. Si vous aimez foncer, tête baissée, dans le tas, vous risquez d’être déçu.

dishonored-2-4

Le souci du détail

Graphiquement, Dishonored 2 mettra tout le monde d’accord. Visuellement, le jeu est magnifique et la direction artistique vaut le détour. De plus, de nombreux objets ne sont pas là uniquement pour faire beau. Il est ainsi possible, voire nécessaire, d’interagir avec de nombreux éléments du décor. Si vous passez devant une corbeille de fruits, vous pouvez ainsi vous servir pour gagner un peu d’énergie ou vous pouvez ouvrir tous les placards d’une pièce dans l’espoir de récupérer des objets intéressants.

Dans la continuité du premier épisode, Dishonored 2 est une vraie réussite. Mature, violent et exigeant, il vous plongera dans un univers envoûtant. Et s’il peut se terminer en moins de 15 h en ligne droite, il réserve des dizaines aux joueurs qui voudront explorer les moindres recoins du royaume et faire l’aventure avec les deux héros.

4/5