La ville de Bruxelles compte féminiser ses rues

222

Afin d’équilibrer la balance genrée des espaces publics de la capitale, la ville de Bruxelles a dressé une liste de 26 femmes qui leur donneront leurs noms.

À l’initiative des échevins Alain Courtois (MR) et Mohamed Ouriaghli (PS), le collège des bourgmestres et échevins de la ville Bruxelles a établi une liste -non exhaustive- de noms de femmes illustres qui trôneront bientôt sur les plaques des rues et des places de la capitale. Une mesure adoptée dans la foulée d’un plan d’action pour l’égalité des femmes et des hommes adoptée le Conseil communal en septembre 2014.

Afin d’enrayer la représentation majoritairement masculine des lieux et espaces publics, cette disposition concerne surtout les nouvelles voiries même si, exceptionnellement, d’anciennes peuvent être rebaptisées. Mais cette décision reste dépendante des nouvelles constructions de la ville.

Jo Cox, le premier hommage

Selon le directeur de la communication du cabinet de Mohamed Ouriaghli- Alexandre Van der Linden –, le premier hommage sera rendu à Jo Cox, cette députée travailliste britannique assassinée le 16 juin dernier pour sa campagne active en faveur du maintien du Royaume-Uni au sein de l’Union européenne.

« Parce que son sort nous a particulièrement touchés et bouleversé », a-t-il indiqué. Mais aussi parce que les démarches légales ont été facilitées par un partenariat avec le lobby européen des femmes dont la secrétaire générale était une amie proche ».

Un « lieu symbolique de Bruxelles » portera donc son nom, probablement dans les quartiers en construction. À l’image du plateau du Heysel ou de Tour&Taxi.

gab

Vingt-six noms

Au total, la ville a retenu 26 noms de femmes qui se sont illustrées dans la politique (Marie Parent, Léonie La Fontaine, Huda Sharawi, Anna Zingha, et Gabrielle Petit), dans l’art (Anna Boch, Marie Howet, Berthe Art, Alice Piette-Van Buuren, Yolande Uyttenhove, Suzy Falk, et Chantal Akerman), dans la littérature (Marie-Thérèse Bodart, Madeleine Bourdouxhe, Marguerite Coppin), en sciences (Marguerite Massart, Claire Préaux, Lise Meitner, Hélène Antonopoulos) ou encore en sports (Claire Guttenstein, Jenny Marie Béatrice Addams).

Mais d’autres noms figurent également sur cette liste comme celui d’Isala Van Diest, première médecin et première femme universitaire belge,) ou d’Hélène Dutrieu, une aviatrice de renom.