Décliné en burgers ou en donuts, le sushi s’occidentalise

163

La folie du petit empilage de riz vinaigré et de poisson cru alimente une nouvelle mode consistant à lui donner de nouvelles formes, celles d’emblèmes gourmands occidentaux comme le donut. Chacun le réinvente à sa façon.

Après avoir régné plusieurs années à l’état brut dans les restaurants japonais, le petit délice s’offre désormais sous de nouveaux traits. Sur les réseaux sociaux, le sushi présente des évolutions diverses, dont de nombreuses consistant à reproduire la silhouette d’un donut.

sushi_burger.21bf3093812.w768

Le sushi en donut et en burger

Sur Instagram, les créations se succèdent. Une Australienne vivant à Melbourne, sous le nom de « So Beautifully raw », a largement impulsé le mouvement. Le sushi-donut se compose d’une couronne de riz sertie de wasabi et de sésame noir. La réalisation est des plus esthétiques, avec ses tranches d’avocat délicatement posées sur le dessus. Si cet exemple est vegan, d’autres introduisent du poisson cru au milieu de l’anneau de riz.

Dans sa version revisitée, le sushi s’inspire surtout des grands standards de la street food américaine, burger en tête. L’empilage a d’ailleurs été l’une des premières tentatives de modernisation du sushi. À la place du bun, on trouve un agrégat de riz, pouvant renfermer toutes sortes d’ingrédients : des incontournables comme le saumon, mais aussi de la salade, des germes de soja, ou du poulet pané. Il n’y a qu’à saisir le hastag #sushiburger pour s’inspirer de nouvelles recettes.

sushi_donut.905d2092310.w768

Le sushi version mexicaine

En France, et plus précisément à Paris, la petite bouchée japonaise prend des airs latins en respectant les codes du burrito : le restaurant de fast-food mexico-japonais Fuumi a ouvert au début de l’été (124 avenue Parmentier, 11e) et prépare les recettes à la commande. La tortilla est remplacée par une feuille de nori ou de soja. On y insère divers ingrédients au choix tels que des champignons, des carottes, des asperges, du chou rouge… Le sushi-burrito est une initiative maline pour celles et ceux qui ont toujours rencontré des difficultés avec le maniement des baguettes, cette variante se dévorant à deux mains.

Pour les amateurs de cuisine, la solution la plus simple pour tenter l’expérience consiste à réaliser un « sushi cake ». C’est en réalité le format grande taille du sushi habituel, plus simple à façonner. Hachette Cuisine lancera la tendance le 24 août avec les recettes de Stéphanie de Turckheim. Plusieurs formes seront présentées et diverses superpositions de poisson cru, de couches de riz et de légumes inspireront les amateurs.

sushis_cakes.2e38e093941.w400

SOURCEAFP avec rédaction en ligne
SHARE