Le BSF fête ses 15 ans

428
Ph. D. R.

La décade musicale bruxelloise (du 5 au 14 août) fait son retour pour une 15e édition qui se déclinera sur quatre scènes. La cuvée anniversaire du Brussels Summer Festival s’annonce festive et diversifiée.

Vendredi, deux scènes ouvriront le bal du BSF. Jusqu’au 10 août, seules la salle de la Madeleine et la scène du Mont des Arts accueilleront en soirée beaucoup d’artistes belges.

Mustii - Ph. D. R.
Mustii – Ph. D. R.

La nouvelle sensation électro-pop Mustii qui a déjà fait sensation au Botanique dernièrement sera parmi les inaugurateurs de la salle de concert rouverte par la Ville de Bruxelles. L’affluence avait été telle l’année dernière que l’accès y avait été difficile pour nombre de festivaliers, notamment les soirs d’affiche de marque.

Quelques dizaines de mètres plus haut, Hooverphonic sera la tête d’affiche de cette première série en plein air.

Samedi, la révélation des Victoires de la musique Feu! Chatterton enflammera le festival de sa chanson affûtée et efficace. La présence scénique du groupe français a déjà marqué les esprits.

Roscoe, Grandgeorge, Baloji, Abd Al Malik sont quelques-uns des noms qui conduiront à l’apothéose du deuxième week-end.

Une édition anniversaire

Ph. D. R.
Ph. D. R.

C’est en effet sur la grande scène de la Place des Palais que les têtes d’affiche se bousculeront. Du belge avec Balthazar notamment. Le groupe courtraisien, plutôt pop-rock, s’est rendu populaire au sud du pays notamment en signant le générique de la série made in RTBF «La Trêve». Ils viendront défendre leur dernier album paru en 2015 «Thin Walls» le 11, le même soir que les Britanniques de Tindersticks. D’autres primés des dernières Victoires de la Musique, les graphiques Hyphen Hyphen partageront le même plateau.

Ph. Etienne Saint-Denis
Ph. Etienne Saint-Denis

Les soirs suivants, passeront entre autres Louane, Lost Frequencies, Julian Perreta, Louise Attaque ou encore Cœur de Pirate.

Pour sa 15e édition, le festival a voulu marquer le coup pour sa dernière soirée accueillant Pete Doherty, Nada Surf et Cocoon. Sans oublier, celui qu’on n’attendait peut-être pas là, l’homme-orchestre Rémy Bricka.

Un pass culturel

Festival urbain s’il en est, le Brussels Summer Festival souhaite tisser des liens avec d’autres partenaires. Son petit frère consacré à la musique classique, Classissimo (lire ci-dessous), est devenu totalement indépendant, mais les porteurs du bracelet BSF pourront obtenir des avantages précieux dans de nombreux musées de la capitale (Bozar, Musée BELvue, MIM, etc.). Mais la culture étant aussi dans l’assiette, plusieurs partenaires horeca proposeront un accueil particulier aux détenteurs du précieux sésame.

Enfin, le climat sécuritaire du moment impose des mesures extraordinaires à l’entrée des différents sites où des contrôles seront systématiques. Les sacs imposants seront refusés.

Le classique a aussi son festival

Ph. D. R.
Ph. D. R.

Auparavant versant classique du BSF, Classissimo prend aujourd’hui son indépendance. Du 4 au 13 août, le festival s’installe au Théâtre royal du Parc pour une série de concerts thématiques.

Jeudi, la soirée sera exclusivement féminine avec les pianistes Anne Queffélec, Dominique Cornil et Éliane Reyes. Elles joueront en solo ou à quatre mains sur le clavier. Les jeunes artistes de la Chapelle musicale Reine Elisabeth donneront de la voix vendredi.

Impros, frères violonistes et proposition originales sont au menu, notamment Roby Lakatos (photo) et son quartet pour un programme tzigane. Le jongleur des mots Bruno Coppens récitera «L’Histoire du Soldat» de Stravinsky accompagné par l’ensemble TWIS.

Nicolas Naizy