Une émission télévisée teste les visiteurs d’un musée

On se souvient de l’opération « Made in China » lancée par la Dulwich Picture Gallery de Londres en 2015, invitant les visiteurs et internautes à découvrir le faux tableau placé dans le musée. Cette fois-ci c’est dans une poignée de galeries britanniques que des tableaux ont été retirés et remplacés par des faux pour les besoins d’ une émission. « Fake! The Great Masterpiece Challenge », programme présenté par Giles Coren et par l’historienne de l’art Rose Balston, se donne pour mission de souligner l’importance de l’exercice d’un oeil critique.

Le sens du détail

Phil Edgar-Jones, à la tête de Sky Arts, explique que les participants ne doivent pas nécessairement être experts en histoire de l’art : « Il faut simplement être curieux et avoir le sens du détail. Nous voulions raconter l’histoire de l’art britannique de façon amusante, encourager le public à observer plus attentivement les grandes oeuvres ».

Créées par des artistes contemporains et installées avec la permission des musées, les sept impostures ont été placées dans 6 galeries de Cardiff, Édimbourg, Liverpool, Londres et Manchester. Ceux qui ne pourront se déplacer tenteront leur chance en ligne sur le site www.skyartsfake.com. En décelant les copies, les participants pourront tenter de remporter leur propre imitation et participer au dernier épisode de l’émission.

A la recherche de la contrefaçon

À l’exception du dernier, chaque épisode sera consacré à une période particulière de l’histoire de l’art britannique. L’émission débutera à la Scottish National Portrait Gallery d’Édimbourg. Le faux se cache dans la collection ‘The Art of The Stuart Courts’. La Lady Lever Art Gallery de Liverpool, plus particulièrement la collection ‘Golden Age English Portraiture’ abrite également un faux. À la Walker Art Gallery (également à Liverpool), la copie se trouvera parmi les oeuvres ‘Animal and Sporting Art’. Les participants devront retrouver l’imitation d’un chef d’oeuvre classique représentant un paysage britannique à Cardiff.

À Londres, la contrefaçon se cache parmi les peintures ‘Victorian Narrative’ de la Guildhall Art Gallery. Deux faux tableaux seront enfin présents dans les collections de la Manchester Art Gallery. La dernière émission sera tournée à l’Ashmolean, le plus vieux musée au monde, situé à Oxford. Le concours reste ouvert jusqu’au 1er août 2016, en ligne et dans les musées participants. La date de diffusion de l’émission n’a pas encore été annoncée.